SF1 | PlayOffs 2019

Par Anais Amrhein, mercredi 10 avril 2019 à 16:34 - Séniors Féminines 1

L’équipe féminine de Furdenheim célèbre cette année sa 20ème saison en championnat de France : quatre saisons en Nationale 3, suivies de 16 saisons en Nationale 2.

Cette 20ème saison est la plus aboutie de toutes, les Abeilles de Fufu finiront pour la première fois de leur histoire le championnat sur la plus haute marche du podium.

 

La saison n’est pour autant pas terminée, l’accession à l’étage supérieur passe par la case play-offs. Furdenheim rencontre Alençon et le Stade Français pour espérer décrocher le précieux sésame. Quatre nouvelles rencontres sous forme de mini-championnat désigneront les deux équipes qui évolueront en Nationale 1 la saison prochaine.

 

L’organisation de ces matchs génère de nouveaux frais non budgétisés en début de saison. Nous lançons un appel aux supporters, aux entreprises, aux collectivités pour nous soutenir dans cette belle et, espérons-le, glorieuse dernière ligne droite. Les frais de déplacement de l’équipe, d’arbitrage et d’intendance se montent approximativement à 5000€, sans compter les éventuels frais pour le « final four » à Monts en Indre-et-Loire en cas de montée.

 

Pour les soutenir, rien de plus simple, il vous suffit de compléter le questionnaire suivant : https://forms.gle/wiNJsorwZgicGaGN8

 

Tous les dons bénéficieront d’un abattement fiscal (impôt sur le revenu) à hauteur de 66% de la somme versée pour les particuliers, 60% pour les professionnels et resteront anonymes pour les particuliers.

 

Par avance : MERCI !

 

 

aucun commentaire

SF1 | Un match haletant

Par Anais Amrhein, lundi 18 février 2019 à 14:56 - Séniors Féminines 1

FURDENHEIM 59 (+7)

S.I.GRAFFENSTADEN 60

Deuxième match de coupe de France en deux jours pour Furdenheim qui accueillait les voisines de la SIG, leader de nationale 1. Fufu, privée encore une fois de son maître à jouer Muller, partait avec 7 unités d’avance.

Lux avec deux lancers et Gergelova, sur un duel remporté lancent idéalement le match (11-0 à la 4’). Mais la capitaine Dambach, sur contre-attaque et un primé, relance ses troupes. Popovich impose sa taille dans la peinture et la SIG repasse devant. Tandis que Clauss et Muller trouvent une faille, Wintz fait gonfler la marque : 20-15 pour les visiteuses.

Les Abeilles, combattives et vaillantes en défense, perdent cependant de nombreux ballons de l’autre côté du terrain. Et Bourdin rentre ses lancers pour creuser l’écart. Mais Denu envoie un primé, suivi de deux lancers. Fufu s’accroche malgré la présence de Popovich dans la raquette, rempart infranchissable. Paget Sentagne, Vrodljak et Dupuy profitent de trois errements défensifs des Vertes pour prendre 10 points d’avance. Clauss se démène pour recoller avant les citrons : 35-28 toujours pour les SIGwomens.

Au retour des vestiaires, les défenses prennent le dessus de part et d’autre du terrain. Gergelova se voit récompenser de ses efforts à mi-distance. Tandis que Bourdin et Vrodljak sont intraitables derrière la ligne bonifiée, Fufu laisse des lancers en route. Mais Mauler et Riehm envoient la gonfle dans les filets et l’écart se maintient : 46-39.

Les dix dernières minutes s’annoncent palpitantes. Les rotations côté locales : O’Callaghan, Riehm, Denu, Baumann et Amrhein jouent les yeux dans les yeux avec le leader de N1. Riehm porte ses coéquipières offensivement, bien épaulée par le toucher d’Amrhein, sortant de sa boîte avec 7 points d’affilée. Fufu y croit, le public pousse, les deux formations sont au coude à coude. Mais Dambach malgré, une cuisse douloureuse, plante deux trois points assassins. La SIG mène alors de deux points quand Mauler arrache deux lancers au buzzer. Elle n’en concrétisera qu’un seul. La SIG s’impose : 60-59.

Le public salue la prestation des deux formations. Fufu, héroïque, échoue de peu face à l’ogre Illkirchois qui empoche un point pour le championnat, bonus essentiel dans la lutte pour les playoffs. Les troupes de G. Vidot et M. Gérardin espèrent retrouver leur effectif avant un mois de compétition gargantuesque.

A.S.

1 commentaire

SF1 | Un match éclair

Par Anais Amrhein, lundi 18 février 2019 à 12:05 - Séniors Féminines 1

FURDENHEIM 103

ASSOCIATION ECLAIR BASKETBALL 47 (+7)

Pour ces huitièmes de finale de Coupe de France, chaude ambiance dans le chaudron ce samedi puisque Furdenheim accueillait la délégation martiniquaise de l’Association Eclair, jouant en Nationale 3 et partant avec sept points d’avance.

Les Abeilles, privée de leur maître à jouer Muller, entrent sérieusement dans leur match. Une défense agressive et des contre-attaques éclair de Lux, permettent à celles-ci de rattraper leurs sept points de retard. Clauss fait frémir les filets dans le petit périmètre. Lux, Denu et Riehm font tomber la foudre de loin. Les visiteuses ne peuvent malheureusement pas rivaliser. Amrhein, Gergelova et Mohr alimentent la marque : 33-13 à la 10’.

Le deuxième acte reprend sur les chapeaux de roues, Gergelova et Denu brillent longue distance. Mauler, rapide comme l’éclair, se joue de ses opposantes. Clauss est comme à son habitude efficace dans la peinture et Lux fait parler la poudre, derrière la ligne primée.  Les Martiniquaises provoquent des fautes et convertissent des lancers. Mais le score est fleuve au mitan : 59-23.

Riehm est éblouissante au retour des vestiaires : interceptions, contre-attaques, tirs mi-distance, rien ne lui résiste. Amrhein enfile quelques paniers dans la zone protégée. Tandis que le duo Clauss-Gergelova est sans pitié pour ses adversaires. Chaleureusement encouragées et applaudies, Courteix et Monrose font apparaitre quelques éclaircies dans le ciel antillais : 82-35 à la 30’.

Le dernier acte n’est que formalité pour les locales. Lux, Clauss, Denu et Riehm font gonfler la marque tour à tour, dans une ambiance des plus festives à la grande joie des deux formations. La rencontre se clôt sur le score de 103-47, au son de la fanfare martiniquaise. Les deux équipes se serrent la main avant d’entamer une troisième mi-temps sous le signe du déhanché.

Les filles du tandem Vidot Gérardin se verront opposées en quart de finale au leader de nationale 1 la SIG.

A.S.

2 commentaires