En cette sainte journée des Gilles et John, les Baz Partouts n'ont pas été bloqués en route. Sausheim avait comme équipementier Macron, mais nous n'avons pas été pris par la patrouille des gilets bleus et les chemins vers le panier furent largement accessibles. Pour commencer notre rebond fut défaillant comme si nous étions de gilets lestés.  Mais il avait été décidé de revêtir nos gilets pare balles pour faire face aux attaques adverses et du coup nos contre attaques partaient en tout sens. Ainsi nos malheureux adversaires du jour, pris dans nos vagues déferlantes, n'eurent plus que les gilets de secours comme ultime recours.  Merci aux gilets gris d'avoir été à la hauteur. 

Mais par moments ,nous nous sommes encore mis au niveau de nos adversaires. J'ai ricané . Ce match fut loin d'être super,  plutôt ordinaire, mais nous avons réussi à faire barrage grâce à notre défense pas trop bidon. Ce ne fut pas un engagement Total, ni des rencontres Shell que je préfère.

Il ne restait plus qu'à quitter le COSEC frigorifié où le gilet polaire était de rigueur et contourner une dernière fois les manifestants parmi lesquels il manquait les Femen, alias les sans gilets.

 L'histoire est appelée à se renouveler, à nous de préparer la venue de Saint Joseph et de ses manifestants révoltés en gilets jaunes. Les objectifs sont fixés: interdire tout passage pour ne pas prendre une veste.

P. S: comme le site se veut aussi espace de liberté, j'en profite pour pousser un coup de gueule.

Il n'y en a que pour les gilets jaunes, ce serait bien aussi de ne pas oublier  les blouses blanches!!!

Lire la suite

3 commentaires

Match au sommet où les Baz Partouts sont amenés à rencontrer Dessenheim  que je considère comme les favoris pour la course au titre. Nous avions préparé la rencontre en conséquence, tout en voulant imposer notre façon de jouer et ne pas subir la leur. Avec Laurence on n' avait pas oublié que la saison dernière nous avions mené toute la rencontre à Dessenheim,pour au final, ne gagner que de un point. Ce qui nous avait mis sur bonne orbite pour remporter le titre de Champion d'Alsace. Mais c'est de l'histoire ancienne.

Les consignes tactiques étaient  claires: agresser notre adversaire aux deux bouts du terrain, jouer sur un rythme effréné et ne pas subir leur pressing, ni leur adresse à mi distance et maîtriser mieux que dans les rencontres précédentes notre rebond défensif.

Nos petits mecs ont donc appliqué les consignes tactiques avec une certaine réussite pendant presque toute la rencontre. Mais c'était sans compter sur une faiblesse récurrente de notre jeu: les lancers francs. Notre jeu étant construit sur le jeu rapide et l'agressivité dans les duels, nous avons provoqué 28 fautes...obtenus 41 Lancers francs...pour n'en convertir que 16.

Il y des critères spécifiques au basket, l’adresse en fait partie. Par ailleurs, nous avons manqué d’intelligence situationnelle et émotionnelle dans l’emballement final, mais comment le reprocher à une équipe dont l’immense majorité n’a jamais eu à jouer de rencontre avec un tel enjeu, de plus dans un championnat régional. Notre jeu basé sur la vitesse peut se retourner contre nous quand nous confondons célérité et précipitation, mais c'est un risque assumé.

A nous, coaches, de trouver les bons mots dès ce mardi soir pour positiver cette défaite qui sur le contenu peut être source de progrès mais aussi pour endurcir, dans l’approche mentale des matches, nos petits guerriers.

J’ai failli oublier une chose, ah non finalement je n’ai pas oublié, peut être vaut il mieux ne pas en parler…ce serait peut être lui donner trop d’importance…mais petite pensée tout de même…enfin toute petite….vraiment toute petite…à la seule personne qui n’avait pas le niveau du championnat régional et qui a tentée d’en être l’étoile tout au long de la rencontre…De l’avantage d’être illuminée dans la grisaille. Aie je ne fais pas dans le politiquement correct...ouie je ne fais pas dans le consensuel...d'ailleurs je m'en tape.

Dessenheim a fait parler l’expérience, nos adversaires du jour sont premiers et invaincus à la sortie du Fufudôme . Ce n’est pas dû au hasard. Ils ont pour eux sur le banc, la coach la plus diplômée des entraîneurs alsaciens et comme assistante la présidente du club en personne. Chapeau bas!

Alors que le combat était rude et intense sur le terrain, le paroxysme étant atteint pendant la prolongation avec des blesssés de parts et d'autres, je tiens à mettre en avant le sms dont je fus le destinataire à peine rentré chez moi. Il émanait de l'ancien président de Dessenheim et papa de joueur qui nous félicitait pour la teneur du match et la qualité de la réception de nos adversaires. Petite dédicace aux mamans at aux papas, vous qui organisez avec beaucoup de talents goûters et ....apéros.

J'en profite aussi pour dire un grand merci à Flo Bo le coach de Saint Joseph avec qui nous débriefons nos matchs tous les dimanches soirs et échange de feuille de marque dès le lundi. Au delà de l'adversité qui nous amène à nous confronter deux fois par saison, nous avons en commun une idée fondamentale: faire progresser nos équipes bien au delà de la rivalité sportive.Je ne peux que conseiller aux autres coaches du club d'agir ainsi. c'est hyper enrichissant.

Alors voilà après ce match haut en couleurs, il n'y a pas pas que du gris,  plutôt des signaux verts chez les petits mecs en blanc de la CTC, il nous faut encore progresser avec la balle orange mais nous pouvons entrevoir un avenir plus rose que morose malgré les bleus à l'âme et dans les corps.

 

Lire la suite

3 commentaires

Déplacement dominical au B.C.S...ou mieux encore BAZ contre Souffelweyersheim avec comme enjeu la tête de la poule ou les entrailles molles du championnat.

Les Baz Partout n'auront eu qu'une seule semaine de vacances ponctuée par deux entraînements, la deuxième semaine  étant consacrée à deux jours de stage avec Franck et Fabien plus deux entraînements .Ils se sont donc parés du masque de la douleur martyrisés dans leurs muscles par l'acide lactique et dans leurs esprits par l'acide Patrick. Nous avons donc fini l'entraînement du vendredi soir avec 10 zombies sur le terrain, sachant qu'un âpre combat les attendait encore le dimanche, et qu'il faudra encore se mettre les tripes à l'air et suer à grosses gouttes pour revenir avec la victoire.

Si trouille il y avait en corps avant le match, dans les cerveaux nous étions mentalement forts et solidaires à la sortie des lugubres vestiaires. L'adversaire s'étant doté de la couleur rouge sang, nous avons décidé de les prendre à la gorge, de les mordre d'entrée, de nous battre corps et âmes...de ne rien lâcher.

Avec un esprit d'All White, nos petits mecs ont rapidement fait passer nos adversaires dans les ténèbres, ne leur laissant que peu d'air et encore moins d'espaces.

Nous avons su montrer nos crocs en attaque...semi félins...semi reptiles pour châtier nos adversaires blessés et à l'agonie. De l'autre côté du terrain pour protéger notre antre, notre défense fut oppressante, suffocante pour nos adversaires. En mode oiseaux de proie,sortant nos serres...en mode arachnides nous avons tissé notre toile engluant nos vaillants adversaires..tout en leur infligeant un 17-0.

Le match aurait pu être épouvantable...il fut monstrueux...et surtout nous prenons place tout en haut du championnat avec comme marque de fabrique la meilleure défense de la poule....cocorico.

Si vous n'êtes pas horrifiés ou terrorisées, vous allez donc pouvoir encourager nos petits guerriers samedi prochain contre Dessenheim, seule équipe comme nous, encore invaincue de ce championnat.

Lire la suite

2 commentaires

En s'embarquant  pour un long périple sur le vaisseau amiral de la saison dernière, les BAZ partout ne savaient pas qu'is allaient devoir apprendre en peu de temps comment naviguer dans les eaux troubles du championnat régional.

Le nouvel équipage allait il voguer sur des mers tranquilles bercées par les alizés, se retrouver englué dans le pot au noir et faire du surplace ou alors devoir affronter des vagues comme autant de déferlantes???

Allons nous hisser haut le fanion comme la saison dernière ou devons nous tomber la voile et nous précipiter vers les chaloupes de secours?

A priori, les caps à suivre ont été entendus par notre équipage, les dorénavant officiers montrant la marche à suivre et les jeunes moussaillons commencent tout doucement à trouver leurs repères pour ce qui, déjà, ne sera pas une saison galère.

Après avoir peiné pour sortir du port contre Gries , subi un peu de vents contraires à Colmar nous voici orientés plein sud pour rencontrer Nord Sundgau, voilà de quoi être déboussolé..Les consignes étaient donc de ne pas perdre le Nord et de foncer toutes voiles dehors droit au but...la victoire.

Les Baz partout ont définitivement laisser tomber les tenues de touristes pour enfiler le bleu de chauffe.  Autant sur le pont, dans les soutes ou à la timonerie tout le monde a donné le meilleur de soi- même...cherchant em permanence à trouver la meilleure vague et des vents portants.

Nous surfons ainsi sur le haut de la vague...mais dés cette semaine,il y aura de grandes manoeuvres pour encore mieux affronter les caps à venir, en espérant qu'ils soient de bonne espérance...

 

7 commentaires

Veni Vidi Vici

Et encore c'est pas assez vite dit

Ce fut estival, mais loin d'être un festival

Comme un long dimanche de basket-ball

Contre les invités du championnat régional

Faudra m'expliquer le pourquoi et le causal

Merci aux arbitres

Vite au prochain chapitre.

A jouer ainsi dans le Haut Rhin

Ça me fait mal dans le bas rein.

Pauvre basket colmarien

Ton basket ne vaut plus rien...

2 commentaires

 

Non je n’ai rien oublié, le hasard est curieux, il provoque des choses…

Il faut savoir rester de glace

Hier encore Laurence et moi étions dans le doute

Mais nos petits mecs eux…


Ils sont restés, en trimant comme des damnés
Ils ont tenu, en étant croyants et têtus
Ils ont mangé, cette sacrée vache enragée
Qui vous achève ou vous rend fort
Soit qu'on en crève ou qu'on s'en sort
Ils ont gagné, quand il a fallu désigner
Des hommes qui avaient du cran
Ils étaient tous au premier rang
Ils ont lutté, en ayant l'amour du métier
Ils ont travaillé pour demain
Ils ont fini, laissant un peu de leur génie

 

Parce que rien ne remplace les moments de bonheur

 

Emmenez nous au bout de la terre

Emmenez nous au bout de l’univers

 

Prochain clapping avec vous les parents dimanche prochain à Colmar pour rester en haut de l’affiche.

2 commentaires

ENFIN

Par Steeve Beck, mardi 22 mai 2018 à 11:33 - Minimes Masculins 1

Ce samedi nos minimes CTC font leur plus long déplacement de la saison à ILLFURTH pour affronter l’équipe CTC Nord SUNDGAU !

Ce match a tout du match piège car en cas de défaite les Bazzeurs devront chercher le titre contre  la CTC BRUCHE, mais en cas de victoire .....

Le match commence par une tension palpable sur nos joueurs, des pertes de balle, de mauvaises passes, enfin le stress quoi !

Mais heureusement en face ce n’est pas mieux et enfin la machine est lancée et les paniers s’enchainent pour finir le quart sur un score fleuve de 2 à 19 !

Le 2ème quart est de même facture avec une très bonne défense et de l’intensité en attaque !

Score à la mi-temps 9 à 38 !

La 2ème mi-temps est tout autre, excès de confiance peut-être ?

De nouveau, des mauvais choix, des pertes de balle, des lancers francs ratés (7 sur 24 quand même sur le match) des coachs fous pour finir le 3ème quart par un 17 à 12.

Beaucoup de mieux dans le dernier avec plus de sérieux et d’application nos p’tits gars assurent l’essentiel pour le bonheur de Patrick et Laurence et des fervents supporters présents.

Score final 34 à 68 Les Minimes CTC BAZ sont CHAMPIONS D’ALSACE à une journée de la fin du championnat !

Ne croyez pas qu’ils vont s’arrêter là, samedi prochain ils voudront gagner à la maison contre la Bruche pour fêter dignement ce titre mérité !

Bravo à Patrick, Laurence et aux joueurs, il ne faut pas oublier que ça fait qu’1 an qu'ils jouent ensembles, personne n’aurait cru un tel résultat en début de saison !!

Alors venez nombreux pour encourager cette équipe de grands malades samedi 26 salle Pierre MULLER 17H15 !

 

7 commentaires

Cogitations des coaches

Tribulations des joueurs

Confrontation des cultures clubs

Ou les premiers pas des minimes masculins CTC en championnat régional vus du banc

Lire la suite

13 commentaires

Quelque chose de CTC

Par Patrick Kopp, dimanche 10 décembre 2017 à 18:53 - Minimes Masculins 1

 
Les bazzeurs de la CTC selon notre parolier Virgile,accueillent en cette triste journée de la laïcité l’équipe de Saint Joseph...qui joue en Johnny noir. Il nous faut donc vaincre, afin de vivre pour le meilleur et le plaisir d’être seuls premiers au terme de cette journée de championnat et d’envisager des lendemains sans chanter le blues. Nous laissons jouer Saint Joseph sur son tempo avant de prendre le rythme que nous avons dans la peau et de mener durant toute la rencontre. Même si nous sommes souvent en rock’n roll attitude, nous avons tendance à verser dans le requiem pour un flou des plus artistiques. A la mi temps les portes du pénitencier se sont refermées pour accorder les instruments de quelques uns de nos solistes. Malheureusement au retour sur scène on entonne noir c’est noir...mais très vite devant notre public....qui n’a pas oublié de vivre...on rejoue la musique qu’on aime. Quelques temps morts pour rappeler des souvenirs, souvenirs et voici l’envie qui nous fait gagner le match.
Dans notre Stade de France à nous et pour être en communion avec notre proche public...nous décidons d’allumer le feu.
 
P.S: Laurence ...je te promets....il y aura encore des tournées entre vieilles canailles

Lire la suite

10 commentaires

Une histoire de coquilles !

Par Steeve Beck, lundi 20 novembre 2017 à 11:13 - Minimes Masculins 1

 

Petit résumé de la journée des minimes garçons CTC.

Ce Samedi 18 novembre les MM1 se rendent à PFASTATT pour le choque du championnat Région.

Le 1er Quart est de bonne qualité, les deux équipes jouent un très bon basket nos joueurs sorte doucement de leurs coquilles pour remporter le 1er quart sur un score de 16 à 20.

Un léger vent de révolte commence à se lever dans le 2eme quart mais les gars restent bien accroché et font le BOUCHOT pour finir à la mi-temps sur un score de 28 à 32.

Mais au retour, une marée bleue submerge notre équipe qui essaye de rester à la corde mais PFASTATT place leurs meilleurs éléments pour récolter ce 3eme quart 22 à 13.

le 4eme aura raison de notre ténacité, PFASTATT le remporte malgré un quart plus accroché sur un résultat final de 67 à 58.

Malgré la déception, nous devions rentrer très vite à FUFU pour préparer et servir nos fameuse MOULES FRITES !

Encore une très bonne soirée passé à servir nos environ 220 repas qui c’est clôturer par une belle victoire des Abeilles face à Escaudain.

Notre équipe n’a pas démérité face à une grosse cylindrée de notre grande région, le championnat est totalement relancé qui promet encore de beau match !!

Alors rendez-vous dimanche à la nouvelle salle face à GRIES pour soutenir cette belle équipe !!!

Lire la suite

6 commentaires