A vous les parents membres du  corps médical qui êtes en première ligne

A toi Sylvie, maman de Noa

A toi Sandrine, maman de Baptiste

A toi Nathalie, maman d'Ethan

A toi Pierre, papa de Gabin

On pense à vous et merci pour tout ce que vous faites, tout ce que vous donnez pour les autres. COURAGE, même si nous savons que vous n'en manquez pas.Il va de soit que nous pensons aussi aux autres personnes du club, joueur, joueuse, parents, entraîneurs impliqués dans cette guerre contre le virus.

Lire la suite

4 commentaires

Un mois de février , moi des baz’amoureux du basket , qui vient clôturer  une première partie de saison pleine de folie légère et  de paniers éclatants. Tel cupidon, ils nous ont touché en plein cœur avec leurs 12 victoires. Une équipe, un collectif  des baz (loin d’être bad) boys… une histoire passionnelle et passionnante qui a démarré en septembre et qui fait battre nos cœurs tous les week-ends. Deux coachs, Patrick et Yann,  qui orchestrent  cette bande de potes de la plus belle des manières, en y mettant du cœur, de l’ardeur et un engagement sans faille. Cette histoire n’est pas un long fleuve tranquille. Il y a eu des cris, des incompréhensions , des Koh-lères , des frustrations mais au final l’envie , d’avoir envie les a mené vers la conquête du Grand Est .

 « C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une romance d’aujourd’hui . Ils venaient de Furd, d’Holtzheim et d’Eckbolsheim, ce sont dit pourquoi pas une CTC, la CTC.  

La passion du basket a tout emporté. Evident,  le Kop-p s’en est mêlé  et dans les tribunes les parents ont frissonné, leur rythme cardiaque s’est accéléré…au point de délirer. 

Une dernière rencontre , ils ont tout lâché…douce folie délirante qui les a amené sur le terrain afin de saluer avec beaucoup d’amour et de respect le jeu d’une équipe de jeunes garçons …craquants et croqueurs de balles à souhait.

Annie Tugend

Depuis septembre 2019, les BAZ Boys U15  nous ont fait vibré, semaine après semaine, match après match. D’Otterswiller à Furdenheim, en passant par Strasbourg, Gries, Illkirch, Erstein et Souffelweyersheim, les plus belles équipes de notre département se sont affrontées, avec un seul objectif : terminer le championnat en tête.
Pour la Team BAZ Boys , cela n’a pas été facile. Pendant les entrainements et les matchs, les jeunes, tels des souris de laboratoire ont été scrutés, analysés, observés, enregistrés et annotés par le coach et son assistant, sans blouse blanche mais en basket, s’il vous plait.
Le travail en équipe, la patience, la fraternité, l’endurance, la répétition, la résistance, la discipline, la volonté de réussir leur ont donné raison. En tout cas pour la 1ère phase du championnat.
La récompense de cet acharnement et la pôle position actuelle leur permet de rêver d’un nouvel horizon. Dépasser la Collectivité européenne d’Alsace et s’inviter dans le championnat de la région Grand Est.
Un magnifique challenge les attend.
Les déplacements seront plus longs et les équipes sont apparentées pour le moment au nom de la ville qui les portent.
Même s’ils ne devaient pas réussir dans ce championnat et ne pas atteindre leur nouvel objectif, ils n’ont pas besoin de baisser la tête. L’exploit ils l’ont déjà réalisé.

Epilogue de la 1ere phase
En observant nos enfants qui jouent dans la CTC ou dans leur club, je suis surprise et presque émue à chaque fois que je vois leurs gestes d’encouragement, leurs paroles réconfortantes aux joueurs lors d’une blessure, d’une déception, d’un coup dur, d’une victoire ou d’une défaite.
C’est une véritable leçon de vie : « ensemble nous sommes plus forts ».
 

Danielle Baldensperger

Pour terminé, voici comment les parents ont fêtés la qualification et l'invincibilité de nos CTC BAZ ! Enjoy :)

https://www.youtube.com/watch?v=vJt9gJYKtcU&feature=youtu.be

 

1 commentaire

Ce match qui devait être une finale avant l’heure de notre poule, n’a pas été le match que l’on gravera dans le marbre. C’est un lieu commun de dire que pour assister à un beau match il faut la conjonction de plusieurs facteurs…le niveau de jeu des deux équipes…mais aussi le niveau du corps arbitral. Alors oui ce n’est pas politiquement correct de se cristalliser sur le sujet…on pourrait pousser en avant la lénification et la béatitude par rapport aux hommes en gris, mais au pays des facilitateurs du basket on peut s’attendre à un peu plus de lucidité…

Jouer contre Erstein nous pose soucis, réminiscence d’un passé proche…la saison dernière ils nous ont déjà englués dans une mélasse maison savamment concoctée par leur coach. Il en fut de même cette saison.

Alors que nous avions demandé de mettre le feu sur le terrain pour caraméliser les sucriers…nous nous sommes retrouvés à saupoudrer les tirs et les passes sur la défense adverse. Aucun rythme dans notre basket, comme si nous étions en hypoglycémie….un comble !!!

Il fallait donc pop corniser les neurones des Baz Boys à la mi-temps pour retrouver un peu plus de fluidité en attaque…se montrer plus agressif en défense, plus édulcoré dans notre jeu. Obligés de puiser dans nos ressources énergétiques, ne plus être plantés comme des betteraves en défense et mettre un peu plus de jus dans nos cannes. Trouver la recette idoine…mixer différentes tactiques….ouvrir le banc pour en extraire un supplément d’énergie.

Au final , et à force de chercher la bonne formule, on trouve les catalyseurs sortis du banc qui vont déclencher une réaction incontrôlée par nos valeureux adversaires. Nous distillons un bien meilleur basket. Il n’est plus question de se faire sucrer la victoire.

Dimanche soir nous apprenons que Saint Jo a perdu de peu au WOSB…nous voici donc seuls en tête de la poule. Dimanche prochain contre le BCS, il nous faut encore améliorer nos statistiques offensives et défensives afin de finir la phase aller avec la meilleure attaque et la meilleure défense ce qui nous permettrait de valider tout le travail de synthèse que les Baz Boys effectuent depuis le 15 août et de pouvoir profiter de quelques jours de congés avant l’heure.

 

 

Lire la suite

2 commentaires

Chapeau Baz pour nos BazBoys

Par Yann Kohler, mercredi 20 novembre 2019 à 14:33 - Minimes Masculins 1

C’est au Gymnase du Lixenbuhl que les BazBoys avaient rdv ce samedi 16 Novembre 2019. Le match s’annonce très serré, car la SIG s'est en effet incliné d'1 point la semaine dernière face à St JO. Lors du dernier entraînement Patrick et Yann leur avaient donné pour consigne de bien rester concentrés tout au long du match . Le mot d’ordre sera la communication entre eux pour bien défendre. 

Le début de match montre de la fébrilité de part et d’autre et les paniers ne rentrent pas. Mais nos Boys font un bon début de rencontre , 6-16 à la 5e minute et 1er temps mort pour la SIG. Le rythme est élevé et on sent que les équipes ne veulent rien lâcher. Les fautes commencent à tomber durant cette 1ère mi temps et Patrick en profite pour faire tourner les joueurs. Mi temps: 32-46. Au retour des vestiaires, la SIG accélère, nos Boys souffrent mais ils tiennent bon. 

La SIG pousse et revient à 5 points dans le dernier quart. Alors que nos Boys ont toujours mené au score, toute la partie peut basculer, car on sait la SIG capable de gros shoots. 

Le mental sera déterminant pour la suite, les consignes de Patrick et les mots rassurants de Yann aussi. A ce moment là, les coéquipiers, assis sur le banc, ont également leur importance. Ils donnent de la voix pour encourager avec forces ceux sur le terrain. A chaque attaque, A chaque défense, leurs cris se font entendre. Cette force et cette solidarité va permettre à nos Boys de tenir bon et ils parviennent à se relancer dans les dernières minutes... Mais que ce fut dur ! Score final: 67-80. Ensemble, ils ont joué, Ensemble ils ont résisté, Ensemble ils ont gagné ! 

Les parents en tribune ont tremblé jusqu’au bout, mais quel match! 

Prochain rdv le 30/11/2019 à la Fufu Arena contre Erstein actuel leader de la poule. 

Venez nombreux les soutenir, ils auront besoin de vous. 

Raymond

aucun commentaire

Avec un groupe très remanié par rapport à la saison dernière…les U15 CTC, alias les Baz Boys, entament cette nouvelle saison contre un adversaire déjà rencontré lors de nos matches de préparation.
Forts de la confiance engendrée lors de nos 3 victoires contre des équipes qui elles aussi jouent en championnat régional…Yann et moi avions insisté dans les vestiaires avant le match , sur le besoin impérieux de na pas se voir plus beau que nous le sommes, suite à ces victoires lors de matches dits amicaux. Et qu’il va falloir entamer la rencontre en réinitialisant les disques durs de chacun tout en sauvegardant quelques fichiers qui nous ont servis de supports pendant toute la phase de préparation, depuis le mois de juin dernier.
Malheureusement, depuis le retour des vacances, nous sommes confrontés à des petits tracas dont nous nous serions bien passés…séjour aux urgences…luxation acromio-claviculaire...embuscade d’oursins à effet retard…et la présence du célébrissime Morbus Osgood Schlatter qui s’invite parmi nos petits mecs en pleine croissance.
Si bien que le groupe élargi de 15 joueurs au départ, sous l’effet de la canicule estivale a fondu comme neige au soleil et nous les coaches avons aucune peine à faire notre première liste de 10 joueurs plus ou moins valides.
On avait demandé de l’agressivité aux deux bouts du terrain,  de la vitesse d’exécution et l’envie d’offrir le ballon à un coéquipier mieux placé. Dans les grandes lignes, les Baz Boys ont respecté les consignes…même si à cet âge vitesse et précipitation vont encore souvent de pair. Yann et moi avons décidé de placer le curseur très haut cette saison avec ce groupe,et nous ne pouvions pas nous contenter de médiocrité.  Il fallait que tout le groupe se mette au diapason.
Contre le WOSB ce n’était pas Win Or Simply Beat, il fallait aussi y mettre la manière. C’est la BAZ
Ceci fut fait, nous avons à peine une semaine pour nous préparer pour notre déplacement à Saint Jo, où il faudra valider le travail effectué depuis le 15 août et tenter de ravir une nouvelle victoire.

Lire la suite

aucun commentaire

En cette sainte journée des Gilles et John, les Baz Partouts n'ont pas été bloqués en route. Sausheim avait comme équipementier Macron, mais nous n'avons pas été pris par la patrouille des gilets bleus et les chemins vers le panier furent largement accessibles. Pour commencer notre rebond fut défaillant comme si nous étions de gilets lestés.  Mais il avait été décidé de revêtir nos gilets pare balles pour faire face aux attaques adverses et du coup nos contre attaques partaient en tout sens. Ainsi nos malheureux adversaires du jour, pris dans nos vagues déferlantes, n'eurent plus que les gilets de secours comme ultime recours.  Merci aux gilets gris d'avoir été à la hauteur. 

Mais par moments ,nous nous sommes encore mis au niveau de nos adversaires. J'ai ricané . Ce match fut loin d'être super,  plutôt ordinaire, mais nous avons réussi à faire barrage grâce à notre défense pas trop bidon. Ce ne fut pas un engagement Total, ni des rencontres Shell que je préfère.

Il ne restait plus qu'à quitter le COSEC frigorifié où le gilet polaire était de rigueur et contourner une dernière fois les manifestants parmi lesquels il manquait les Femen, alias les sans gilets.

 L'histoire est appelée à se renouveler, à nous de préparer la venue de Saint Joseph et de ses manifestants révoltés en gilets jaunes. Les objectifs sont fixés: interdire tout passage pour ne pas prendre une veste.

P. S: comme le site se veut aussi espace de liberté, j'en profite pour pousser un coup de gueule.

Il n'y en a que pour les gilets jaunes, ce serait bien aussi de ne pas oublier  les blouses blanches!!!

Lire la suite

3 commentaires

Match au sommet où les Baz Partouts sont amenés à rencontrer Dessenheim  que je considère comme les favoris pour la course au titre. Nous avions préparé la rencontre en conséquence, tout en voulant imposer notre façon de jouer et ne pas subir la leur. Avec Laurence on n' avait pas oublié que la saison dernière nous avions mené toute la rencontre à Dessenheim,pour au final, ne gagner que de un point. Ce qui nous avait mis sur bonne orbite pour remporter le titre de Champion d'Alsace. Mais c'est de l'histoire ancienne.

Les consignes tactiques étaient  claires: agresser notre adversaire aux deux bouts du terrain, jouer sur un rythme effréné et ne pas subir leur pressing, ni leur adresse à mi distance et maîtriser mieux que dans les rencontres précédentes notre rebond défensif.

Nos petits mecs ont donc appliqué les consignes tactiques avec une certaine réussite pendant presque toute la rencontre. Mais c'était sans compter sur une faiblesse récurrente de notre jeu: les lancers francs. Notre jeu étant construit sur le jeu rapide et l'agressivité dans les duels, nous avons provoqué 28 fautes...obtenus 41 Lancers francs...pour n'en convertir que 16.

Il y des critères spécifiques au basket, l’adresse en fait partie. Par ailleurs, nous avons manqué d’intelligence situationnelle et émotionnelle dans l’emballement final, mais comment le reprocher à une équipe dont l’immense majorité n’a jamais eu à jouer de rencontre avec un tel enjeu, de plus dans un championnat régional. Notre jeu basé sur la vitesse peut se retourner contre nous quand nous confondons célérité et précipitation, mais c'est un risque assumé.

A nous, coaches, de trouver les bons mots dès ce mardi soir pour positiver cette défaite qui sur le contenu peut être source de progrès mais aussi pour endurcir, dans l’approche mentale des matches, nos petits guerriers.

J’ai failli oublier une chose, ah non finalement je n’ai pas oublié, peut être vaut il mieux ne pas en parler…ce serait peut être lui donner trop d’importance…mais petite pensée tout de même…enfin toute petite….vraiment toute petite…à la seule personne qui n’avait pas le niveau du championnat régional et qui a tentée d’en être l’étoile tout au long de la rencontre…De l’avantage d’être illuminée dans la grisaille. Aie je ne fais pas dans le politiquement correct...ouie je ne fais pas dans le consensuel...d'ailleurs je m'en tape.

Dessenheim a fait parler l’expérience, nos adversaires du jour sont premiers et invaincus à la sortie du Fufudôme . Ce n’est pas dû au hasard. Ils ont pour eux sur le banc, la coach la plus diplômée des entraîneurs alsaciens et comme assistante la présidente du club en personne. Chapeau bas!

Alors que le combat était rude et intense sur le terrain, le paroxysme étant atteint pendant la prolongation avec des blesssés de parts et d'autres, je tiens à mettre en avant le sms dont je fus le destinataire à peine rentré chez moi. Il émanait de l'ancien président de Dessenheim et papa de joueur qui nous félicitait pour la teneur du match et la qualité de la réception de nos adversaires. Petite dédicace aux mamans at aux papas, vous qui organisez avec beaucoup de talents goûters et ....apéros.

J'en profite aussi pour dire un grand merci à Flo Bo le coach de Saint Joseph avec qui nous débriefons nos matchs tous les dimanches soirs et échange de feuille de marque dès le lundi. Au delà de l'adversité qui nous amène à nous confronter deux fois par saison, nous avons en commun une idée fondamentale: faire progresser nos équipes bien au delà de la rivalité sportive.Je ne peux que conseiller aux autres coaches du club d'agir ainsi. c'est hyper enrichissant.

Alors voilà après ce match haut en couleurs, il n'y a pas pas que du gris,  plutôt des signaux verts chez les petits mecs en blanc de la CTC, il nous faut encore progresser avec la balle orange mais nous pouvons entrevoir un avenir plus rose que morose malgré les bleus à l'âme et dans les corps.

 

Lire la suite

3 commentaires

Déplacement dominical au B.C.S...ou mieux encore BAZ contre Souffelweyersheim avec comme enjeu la tête de la poule ou les entrailles molles du championnat.

Les Baz Partout n'auront eu qu'une seule semaine de vacances ponctuée par deux entraînements, la deuxième semaine  étant consacrée à deux jours de stage avec Franck et Fabien plus deux entraînements .Ils se sont donc parés du masque de la douleur martyrisés dans leurs muscles par l'acide lactique et dans leurs esprits par l'acide Patrick. Nous avons donc fini l'entraînement du vendredi soir avec 10 zombies sur le terrain, sachant qu'un âpre combat les attendait encore le dimanche, et qu'il faudra encore se mettre les tripes à l'air et suer à grosses gouttes pour revenir avec la victoire.

Si trouille il y avait en corps avant le match, dans les cerveaux nous étions mentalement forts et solidaires à la sortie des lugubres vestiaires. L'adversaire s'étant doté de la couleur rouge sang, nous avons décidé de les prendre à la gorge, de les mordre d'entrée, de nous battre corps et âmes...de ne rien lâcher.

Avec un esprit d'All White, nos petits mecs ont rapidement fait passer nos adversaires dans les ténèbres, ne leur laissant que peu d'air et encore moins d'espaces.

Nous avons su montrer nos crocs en attaque...semi félins...semi reptiles pour châtier nos adversaires blessés et à l'agonie. De l'autre côté du terrain pour protéger notre antre, notre défense fut oppressante, suffocante pour nos adversaires. En mode oiseaux de proie,sortant nos serres...en mode arachnides nous avons tissé notre toile engluant nos vaillants adversaires..tout en leur infligeant un 17-0.

Le match aurait pu être épouvantable...il fut monstrueux...et surtout nous prenons place tout en haut du championnat avec comme marque de fabrique la meilleure défense de la poule....cocorico.

Si vous n'êtes pas horrifiés ou terrorisées, vous allez donc pouvoir encourager nos petits guerriers samedi prochain contre Dessenheim, seule équipe comme nous, encore invaincue de ce championnat.

Lire la suite

2 commentaires

En s'embarquant  pour un long périple sur le vaisseau amiral de la saison dernière, les BAZ partout ne savaient pas qu'is allaient devoir apprendre en peu de temps comment naviguer dans les eaux troubles du championnat régional.

Le nouvel équipage allait il voguer sur des mers tranquilles bercées par les alizés, se retrouver englué dans le pot au noir et faire du surplace ou alors devoir affronter des vagues comme autant de déferlantes???

Allons nous hisser haut le fanion comme la saison dernière ou devons nous tomber la voile et nous précipiter vers les chaloupes de secours?

A priori, les caps à suivre ont été entendus par notre équipage, les dorénavant officiers montrant la marche à suivre et les jeunes moussaillons commencent tout doucement à trouver leurs repères pour ce qui, déjà, ne sera pas une saison galère.

Après avoir peiné pour sortir du port contre Gries , subi un peu de vents contraires à Colmar nous voici orientés plein sud pour rencontrer Nord Sundgau, voilà de quoi être déboussolé..Les consignes étaient donc de ne pas perdre le Nord et de foncer toutes voiles dehors droit au but...la victoire.

Les Baz partout ont définitivement laisser tomber les tenues de touristes pour enfiler le bleu de chauffe.  Autant sur le pont, dans les soutes ou à la timonerie tout le monde a donné le meilleur de soi- même...cherchant em permanence à trouver la meilleure vague et des vents portants.

Nous surfons ainsi sur le haut de la vague...mais dés cette semaine,il y aura de grandes manoeuvres pour encore mieux affronter les caps à venir, en espérant qu'ils soient de bonne espérance...

 

7 commentaires