Good job

Par Viviane Ehrhardt, lundi 20 novembre 2017 à 20:58 - Benjamines 2

C’est parti pour la cinquième rencontre des benjamines 2 contre Schweighouse. Louise récupère le ballon de l’entre deux et va direct au panier pour ouvrir le score. Voilà la couleur de cette rencontre, les filles sont concentrées et combattives. Même un peu trop et se chopent trois fautes d’équipes dès une minute de jeu…mais elles se reprennent pour finir ce premier quart temps 16-6.

 

Le jeu collectif rapporte, de belles passes, de l’efficacité au panier, peu de déchets, une défense satisfaisante, voilà la recette de cette première mi-temps qui nous donne une belle avance avant de retourner au vestiaire 34 à 12.

 

Elles reviennent sur le terrain comme elles l’ont quitté quelques minutes auparavant. Louna est sur tous les ballons, Lucie fait son asticot, Ava joue à passe partout, Ines intercepte, bref, le nombre de paniers s’allongent. Mais les fautes aussi….Il faut dire que les adversaires, qui semblent ne pas être dans leur meilleur jour, n’opposent pas une résistance motivée, 56 à 22. Le coach adversaire a même semble-t-il laisser deux des meilleures joueuses sur le banc pour régler un différend de savoir être, et oui, la sport attitude fait aussi partie de l’apprentissage !. Respect quand même…..

Nous finissons donc cette belle collecte de paniers durant les sept dernières minutes, à noter tout de même la même collecte de fautes….difficile encore de trouver la mesure entre une défense solide et une défense bagarreuse. Mais bon on apprécie cette attitude volontaire, permanente à chaque match, la bonne ambiance dans cette équipe, où chacune apporte son lot de compétences, de bonne humeur et trouve sa place.

P.S : dsl pour cet article banal, mais dès fois on manque d'inspiration...néanmoins, j'ai quand même une petite question. Est ce que quelqu'un peut me dire ce qu'on mange le 2 décembre ???

 

1 commentaire

Les spatzele à l'oeuvre

Par Viviane Ehrhardt, jeudi 16 novembre 2017 à 22:23 - Benjamines 2

Oh mais de quoi parle-t-on dans ce titre ? De spatzele ? Pour un match de basket ? Mais oui, c’est la meilleure façon de vous annoncer la soirée repas organisée par les benjamines qui vous proposent du bœuf bourguignon – spatzele le samedi 2 décembre. Venez nombreux ! Il y en aura pour tous les goûts, comme nos filles sur le terrain, des petites, des longues…toutes dans la même assiette qui cherchent leurs marques dans ce premier quart temps contre Walbourg. Mais à force de tourner collectivement le bœuf dans la sauce, elles arrivent à passer entre les champignons adverses et passent de 7 à 12 à 11 à 25 en fin de première mi-temps.

Jamais deux sans trois ? Une troisième assiette qui sera un peu plus indigeste. Malgré quelques actions dignes de la NBA par Tessia, dribble dans le dos, lay back de Louise, le score accroche au fond de la casserole, 15 à 31. Mais rassurez-vous, le samedi 2 décembre, tout sera parfait, juste cuit à point, comme nos adversaires en fin de match. Nos spatzeles remportent cette quatrième rencontre consécutive 23 à 48. Douchées, cheveux lissées (sauf Kaya…  ), elles sont prêtes à tester les brownies qui vous seront servis en dessert le 2 décembre.

Et pour le match, plus de détails ? Désolée, je ne peux guère en dire plus car pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, nous étions entrain d’organiser une soirée, spatzele boeuf bourguignon/brownies prévue le 2 décembre avec toutes les benjamines……et si vous avez l’impression d’avoir eu un message subliminal dans cet article, oui, j’assume, c’est pour la bonne cause……..

P.S : bravo les filles, c’était un beau match, avec de belles actions collectives. De beaux shoots adroits de Lou, une belle reprise de Kaya, nos gazelles Marilou et Lucie, nos grandes aux rebonds Louna et Maryline, et toutes celles que je ne cite pas. Et oui nous savons faire deux choses en même temps, regarder le match et organiser la soirée du 2 décembre, spatz……ok lol je sors !

4 commentaires

Les initiales

Par Viviane Ehrhardt, lundi 23 octobre 2017 à 21:43 - Benjamines 2

Etrange ce début de rencontre contre la CTC Weyersheim,

Teinté d’actions collectives et individuelles,

Combatives, elles mènent 10 à 2.

Equilibrée cette seconde période,

Satisfaisante diront d’autres,

Têtue, tenace, Lucie ne lâchera rien,

Encombrée est souvent la raquette,

Nouveau score en notre faveur 20 à 12.

Cruel troisième quart,

Occasionnels seront les paniers,

Régulier est l’écart 25 à 16.

Enervé, Arnaud compose,

Galère, le réveil s’impose,

Agressives et ambitieuses elles se rebiffent,

Gagnantes elles finissent par sortir les griffes,

Néant le nombre de panier encaissé. Balèzes !

Expédiée sera cette fin de match 36 à 16.

 

Formidable est Kaya, blessée mais assidûment présente pour encourager son équipe !

Utiles sont tous les participants, parents à la logistique, salle, chrono, bar,

Fervents sont les supporters,

Unies il faut rester !

 

3 commentaires

la vingtaine

Par Viviane Ehrhardt, jeudi 19 octobre 2017 à 21:32 - Benjamines 2

Vite vite, le prochain match arrive à grand pas et toujours pas d’article sur la rencontre des benjamines 2 à l’électricité, la bête noire de la saison précédente. Alors faisons bref et efficace comme nos vertes !

Les filles montent sur le terrain confiante, l’équipe adverse semble être complètement renouvelée et de taille équivalente. Ouf ! Le premier quart temps est en notre faveur, avec un bon début collectif, une défense présente, une réussite satisfaisante au panier 2-12.

Louise entame sa longue série habituelle de paniers, pendant que les adversaires manquent de réussite. C’est un long fleuve tranquille, rassurant pour les supporters. Un petit coup de stress à deux minutes de la fin de cette mi-temps où nous encaissons 6 points en trente secondes….Aie, mais les coachs mettront vite un terme à cet épisode. Les filles partent pour la pause, avec  plus qu’une dizaine de points d’avance 8 à 24...ceux qui suivent les aventures de cette équipe comprendront !

L’écart se creuse dès le début de ce troisième quart malgré davantage de maladresses et de pertes de balles. Mais bon, il faut bien quelques petites choses à travailler….Louise, et oui encore, nous fait son petit lay back du jour. Il paraît que cela se dit comme cela. Je ne suis pas une pro du basket, mais par contre je peux vous dire qu’au scrabble ça rapporte…. 15 à 37.

Un peu plus fainéantes sur la dernière période, un peu de relâche en défense, mais le score y est, une vingtaine d’écart, 23 à 43.

Bravo les filles, même si Louise marque la moitié des points à elle seule, c'est une seconde victoire collective et volontaire. 

Debout : Arnaud,Louna,Marilou,Louise,Kaya,JP

A genou : Inès,Lucie,Lou,Ava,Margot.

aucun commentaire

une petite dizaine

Par Viviane Ehrhardt, mardi 10 octobre 2017 à 22:45 - Benjamines 2

Hello à tous les fidèles lecteurs, quand on aime on ne compte pas alors je m’engage une année de plus pour vous faire vibrer sur les aventures des benjamines 2. Pas évident d’avoir la place avec tous ces volontaires, m’enfin, à l’abstention ou à l’unanimité me revoilà pour sévir sur le site !

Exempt dès la première journée, c’est avec une grande impatience et un peu d’anxiété que les sept filles montent sur le terrain pour livrer leur première rencontre en D1 contre Bitche. Tout sourire, Lou, Lucie, Louise, Louna, (c’était l’année des L en 2005 ?) Marilou, Margot et Ines, réalisent un très bon début de match, propre, collectif, des paniers réguliers, une petite dizaine de points d’avance 14 à 5. Petite dizaine, certes…..

Le second quart temps s’annonce un peu plus difficile, Bitche émerge de son voyage et le duo 15+9 trouvent les failles, court après les points, du coup ça panique un peu, ça brouillonne, mais nous maintenons l’avance 26 à 18, une petite dizaine….Espérons que la pause calme tout cela…

Ben c’est pas gagné… La troisième période sera équilibrée en point mais nos vertes vont connaître quelques longs passages à vide inquiétants pour nos supporters, parents pénibles dans les gradins, 34 à 26. Une petite dizaine…..La fatigue se fait sentir, à sept, la gestion des changements est contrainte. Le match tourne peu à peu en faveur de nos adversaires, les filles n’arrivent plus au panier, la réussite de l’entame s’est envolée, elles se précipitent et il reste encore plus de la moitié de la dernière période. Plus que cinq tout minis minis points….Heureusement ces erreurs de jeunesse se produisent aussi chez nos adversaires, qui dans l’agitation générale, atteignent 5 fautes d’équipe. Un précieux lancer de Marilou qui redonne du peps et hop on y croit ! Mais au secours ce chrono défile trop doucement, mais il défile…et nous arrivons au bout de nos souffrances avec un match dans la poche 45 à 38. Et oui petite mais précieuse petite dizaine du début…pour une fois, rien ne servait de courir, il fallait partir à point !

RDV dimanche prochain à l’électricité, notre bête noire de l’an passé, piles remontées à bloc, parce qu’il faudra non seulement partir à point, mais courir aussi !

4 commentaires

La der sans aucune marge

Par Viviane Ehrhardt, mardi 23 mai 2017 à 22:29 - Benjamines 2

Pour la der de la saison, nous nous déplaçons à Koenigshoffen, amputée de Louise blessée qui a déjà serré les dents pour finir le match de mercredi. Le premier quart temps est plutôt correct, nous prenons quelques petits précieux points d’avance, 6 à 12. Les sept minutes suivantes confirment la tendance, même si le coach doit jongler avec l’équipe qui a déjà un certain nombre de fautes. Je ne peux pas en dire grand-chose, la rédactrice est dissipée par les bavardages des parents, et oui, il faut aussi que nous on prépare la prochaine saison. Comme nos benjamines et le coach font le job, nous nous sentons pour une fois, mais pas pour longtemps, assez tranquille dans les gradins, 14 à 25.

A la reprise, l’ambiance va totalement changer. L’équipe adversaire fait rentrer une nouvelle fille sur le terrain, arrivée un peu en catastrophe. Inscrite sur la feuille de match, il semble que le coach de Koenigshoffen ait décidé de chercher la réserve…..Plus de la moitié du quart temps passe sans aucun panier, alors que les adversaires commencent à grapiller quelques points grâce à leur mystérieuse joker. 20 à 27. Les esprits s’échauffent dans les tribunes, l’inquiétude monte.

Les deux premières minutes de la dernière période seront catastrophiques, nous voilà à égalité 27 à 27. Les filles ne trouvent plus de solutions depuis un moment pour entrer dans la raquette, ou plutôt, on se demande si le coach adverse ne fait pas faire une défense en zone, à priori non autorisée à ce niveau. Enfin, le chrono défile, les filles s’accrochent, 29 à 31 pour Fufu, il reste 13 secondes à jouer, le ballon est pour nous. Il n’y a plus de bavardage dans les gradins depuis un bon moment…..Arnaud prend un temps mort, consigne est donné de garder la balle, de juste faire des passes. Et elles appliquent jusqu’à une seconde de la fin, la balle sort pour Koenighshoffen. Aie….re temps mort. Arnaud brief les filles, pas de faute, attention aux bras, aux mains, cette rencontre tourne si mal que l’on craint le pire, les prolongations….le trois points…la faute et le lancer…..et bien NON. La balle entre en jeu, les filles défendent et la sonnerie retentit !! OUF……c’était tout juste, deux petits points d’avance, 29 à 31, mais c’est une victoire, ce qui nous permet d'être sur le podium.

Il est donc venu le temps de ranger mon petit carnet pour quelques mois et de remercier toutes les filles pour les belles batailles livrées, dans l’ordre des Dalton, Lucie, Lou, solène, anaelle, Marilou, Kaya, Louna, Louise et Maryline. Il faut remercier aussi les parents, très présents, qui ont grand besoin de l’été pour redescendre en pression, et les grands parents, tonton, tata, et plus, venus souvent nombreux pour encourager cette équipe. La table de marque, les arbitres, toutes les personnes qui donnent de leur temps et enfin, et enfin, quand même, l’investissement, le travail fait par les caochs Arnaud et Julie, secondés par Jean Pierre. J’espère que je n’ai oublié personne….ah si, le bar, si indispensable à notre survie !

 

3 commentaires

La revanche n'aura pas lieu

Par Viviane Ehrhardt, vendredi 19 mai 2017 à 17:18 - Benjamines 2

Ce mercredi, les benjamines 2 ont livré leur match avancé contre Soufflenheim.  Match perdu de quelques petits points lors de la phase aller.

Le premier quart est un mélange de belles actions et de beaucoup de pertes de balles…., mais le score est en notre faveur 10-7. La rencontre semble donc être équilibrée mais dès le second quart temps, Soufflenheim s’impose avec plus d’adresse et de dynamisme. Le jeu est rapide et nos vertes sont souvent en retard. Les noires enchainent les interceptions, anticipent nos passes, et comme dirait Arnaud « eh les filles, on a besoin de la balle pour marquer des paniers » (pour ceux qui suivent, j'attends vos copies...). Elles nous collent un 4 à 17 en 7 minutes, nous partons aux vestiaires avec un 14 à 24 au tableau d’affichage.

A la reprise il y a du mieux, mais nos vertes ne sortent pas suffisamment les crocs pour refaire l’écart. Les rebonds sont incertains, les passes glissent des mains, et les adversaires sont adroites et profitent des failles. Nous compensons tout juste, 25 à 34.

Le dernier quart temps sera bien animé, alternant des phases d’espoir où nous raccrochons à deux reprises à 5 petits points, et des phases de passage à vide. Ce manque de régularité ne nous permettra pas de décrocher la revanche, mais il faut bien reconnaître que les adversaires n’étaient pas faciles à prendre ! Score final, euh, je ne sais plus je n'ai pas noté....mais on a perdu !

RDV ce samedi à Koenigshoffen pour la der de la saison et en attendant, je ne suis pas foot, mais une alsacienne, alors pour ce soir, ALLEZ LE RACING !

1 commentaire

C’est un match inédit, où un coach de l’équipe adverse arbitre le match retour…..le premier quart temps démarre très vite, avec un bon rythme de jeu, une bonne défense de chaque côté, mais malheureusement aucun shoot ne rentre dans ce fichu panier. Heureusement un peu de chaque côté. Mais petit à petit, les sifflements s’accumulent, fautes vertes sifflées, ou sifflés sans faute verte, il y a du tout, mais l’essentiel était, semble-t-il, d’arriver à 5 fautes de Fufu, bien sûr. A 40 secondes de la fin de ce premier quart nous sommes à 0 à 0 !!! Non nous ne sommes pas entrain de regarder un match de foot du racing, nous sommes bien dans une salle de basket. Et c’est Marilou qui va nous rentrer ennnnnfffffffffffffiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn ce premier lancer 0 à 1 avant la mini pause.

A la reprise c’est mini Lucie qui marque un lay back, si, si, pour lancer les 7 minutes suivantes. Mais cela n’ira pas beaucoup plus loin. Le taux de réussite est digne du score, 10 à 5 et inversement proportionnel aux nombres de fautes sifflées, que je n’arrive plus à compter. D’ailleurs, quand deux filles seules adverses sortent la balle en même temps, l’arbitre leur redonne. Nous découvrons ici certaines curiosités jusqu’ici inconnues au basket. Mais on fait avec, sauf JP qui se fait éjecter du banc pour rejoindre les tribunes…mais bon comme dirait les spectateurs locaux, il paraît que l’arbitrage était injuste à l’aller, il faut donc que ce soit pareil au retour….ambiance, ambiance.

De retour sur le terrain, nos filles enchainent sept points. Enfin, finalement que six, puisque tout bien réfléchi, après plusieurs secondes, notre arbitre préférée trouve qu’il y a eu mordu pour notre lancer. J’en renverse mon café ! Oui c’est vrai quoi, on n’est pas un point près quand même, alors on se tait…..et nous voilà à nouveau très vite à 5 fautes, mais pour une fois, le second arbitre en colle aussi à Hatten. Et il reste encore 4 min 35. Serait-ce le tournant du match ??? et bien non, car nous ne verrons plus la couleur d’une seule faute des adversaires jusqu’à la fin du troisième quart temps. Magique non ? Mais j'admire nos filles qui ne se laissent pas démonter, et qui continuent à mener un super match, il ne reste qu’un point d’écart avant la finale.

La finale, ou le final plutôt. Un feu d’artifice. Fufu a cinq fautes en quarante cinq secondes. INEDIT ! Qui dit mieux ? Même tout à l’opposé du terrain, ça siffle ! Mais que fait le second arbitre, qui a le nez dessus et qui pourtant est exemplaire chaque fois qu’il a soufflé dans le sifflet ? Et là, alors que nous menons de trois points 24 à 27, superbe action de Kaya, elle intercepte la balle, lance sa contre-attaque, elle est seule à quelques mètres du panier, on va creuser l’écart, oui, oui, à une minute de la fin trop top. Pirouette, cacahuète, qui se trouve sur son chemin, au beau milieu du terrain ????? Oh un arbitre, mince alors, c’est trop bête. Elle finit par réussir à la contourner, mais dommage, l’adversaire a eu le temps de revenir, et et ? Quoi ? Quoi ? Ben sifflement évidemment ! faute, passage en force vert……C’EST UNE BLAGUE !. Et bien non !!!!! Du coup dehors…..d’ailleurs Lucie est déjà dehors aussi. Louise aussi d’ailleurs je crois. Bon il reste du vert sur le terrain ? Il fait très chaud dans la salle….. Bon j’arrêterai bien là cet article interminable, mais il faut quand même, que je vous raconte la dernière sinon, ça manquerai….il reste 10 secondes, nous menons d’un point (si si, bah il paraît que nous ne sommes pas à un point prêt, mais bon….), nos vertes prennent le rebond, trop bon, sifflement ….euh ? quoi ? non pas faute cette fois ci, temps mort pour les locaux. Un temps mort sans arrêt de jeu, est-ce bien raisonnable ??? Mauvaise stratégie madame l’arbitre, car notre coach en profite aussi pour donner les bonnes consignes….le jeu reprend, la belle est verte, nous retenons notre respiration, le bup retentit, et c’est la victoire pour nous 26 à 27. Euh, qui est ce qui disait qu’on n’est pas à un point près….Le terrain donne donc le mot de la fin.

Je remercie toutes les filles qui se sont battues, qui n’ont rien lâché malgré ce contexte déstabilisant (je cite aussi Lou, Louna, Maryline, Anaelle). Des fautes il y en avait tout de même et il faudra apprendre qu’elles seront de plus en plus sifflées, mais des deux côtés….Au coach Arnaud je tire mon chapeau pour avoir su rester calme, et prioriser avant tout, le jeu et le psychologique des filles. Aux lecteurs, je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ce long article de ce match inédit. Je ne me permets pas souvent de critiquer les arbitres, c’est une tâche que je reconnais très difficile, mais que le coach du match aller fasse l’arbitrage du match retour, c’est une très mauvaise idée. D’autant que l’équipe d’adverse n’a pas besoin de cela, elles ont livré une très belle résistance.

Voilà pour les parents, c'est un lexomil et au dodo, trop de stress !

4 commentaires

L’équipe des benjamines 2 se déplacent à Willgotheim en effectif réduit, privée de Solène absente et Kaya qui a explosé son doigt de pied. Les sept survivantes ne se présentent guère mieux, Louise a un orteil bleu, Louna un gros mal au crâne, Lucie courbaturée, Anaelle et son genou….bref, il reste Marilou, Lou et Maryline…ça va être chaud ! Mais les coachs vont faire chauffer les muscles et les bobos avec un échauffement digne des nationales, à se demander si les filles vont être à fond, ou si elles seront déjà fatiguées avant de démarrer la rencontre. Enfin, c’est comme la rédactrice, c’est quand elle veut elle commence le résumé du match !

Nous aurons la réponse très vite, puisque pour une fois, nous prenons une précieuse petite avance dès le premier quart temps 4 à 10. Bonne tactique cet échauffement de pro !. Les filles mettent leur bobos de côté, serrent les dents et se montrent combatives, même si le tout, reste parfois assez brouillon. Louise enchaine les paniers, Lucie se trouve en lévitation en arrachant les balles, Maryline tente de s’imposer au rebond, Marilou enchaine les allers-retours, Louna et Anaelle marquent régulièrement leurs paniers, ainsi elles grignotent petit à petit la victoire avant la pause, 9 à 22.

A la reprise, le jeu est un peu plus bordélique, mais elles ne baissent pas les bras et ne se laissent pas distancer. Trop de dribble et peu de réussite au lancer franc = peu de points dans ces 7 minutes, 12 à 27. Les adversaires prennent l’avantage sur la dernière période, 14 à 9, les vertes laissent un peu filer malgré quelques belles actions collectives, mais l’avance prise sera suffisante pour la victoire 26 à 36.

Bon pour les parents, tout le monde redouble, 0 sur 20, je n’ai eu aucune copie….

aucun commentaire

Match retour contre l’électricité. Sont-ce les traces de déception du match aller ou le déséquilibre de la taille qui bloquent nos filles en ce début de rencontre ? En tout cas, nos benjamines 2 ne trouvent aucune solution pour aller au panier, et se montrent bien timides en défense. Du coup, elles laissent filer ce premier quart temps et les adversaires prennent déjà 10 points d’avance 2 à 12.

La seconde période s’engage de la même manière au grand désespoir des parents et du coach Arnaud. Mais il ne reste pas spectateur et trouve les mots justes pour motiver les demoiselles. Du coup on assiste à une bien meilleure période, même si les résultats ne bousculent pas le tableau d’affichage, 9 à 21.

De retour sur le terrain, les filles ont bien décidé de ne plus rien lâcher. Une défense plus proche, plus pressante et les adversaires ne mettent que quelques points dans les dernières secondes. C’est une remontée inespérée 19 à 24. Tout devient possible, et on y croit.

On y croit tellement qu’à 1 minute 30 de la fin de la rencontre, il n’y a plus qu’un point d’écart 23 à 24. Mais les mains tremblent et l’Electricité saura profiter de quelques malheureuses passes pour nous achever 23 à 30. Dommage, ce fichu premier quart temps ! Mais quel réveil en cours de match ! Il y avait de l’envie, de la bagarre, bref ce n’est pas un match perdu pour rien.

Le cinquième quart temps n’était pas pauvre non plus. Nous avons eu l’occasion de philosopher longuement sur la phrase du jour de Sara (à jeun, je précise) : « dans un match, il y a un perdant et un gagnant ». A vos copies, vous avez 4 jours avant le prochain match !

aucun commentaire