La figure déconfite de notre cher JR au moment de quitter la salle de Gresswiller me hantera certainement quelques temps encore. Un désappointement à la mesure des espoirs qu’il avait placés en nous : n’avons-nous pas saisi l’importance que revêt la coupe du Crédit Mutuel à ses yeux ? Nous nous sommes comportées en enfants gâtées. Jamais réellement dans la partie, nous avons failli face à une équipe d’Ohnheim qui avait bien plus envie que nous. Nous n’avons pas pris les « noires » de haut mais nous n’avons que trop tardivement douté de notre capacité à gagner ce match, persuadées nous étions que le handicap de 20 points serait fatalement absorbé avant le gong final.

L’entame du match confirme l’échauffement : manque de rythme, de concentration, de précision dans les passes et les tirs, pas de jambes en défense, de mauvais choix en attaque… Nos adversaires quant à elles jouent décomplexées, n’ayant rien à perdre: les tirs sont tentés, marqués ou loupés peu importe, la défense se replie rapidement, leur gnak monte d’un échelon à chacune de nos pertes de balle. Fin du premier quart temps : 20-31 ; mi-temps : 35-45 pour Ohnheim.

Si nous tentons de nous rebeller après le recadrage de Michal et Christophe dans les vestiaires, le résultat ne suit pas : nous nous attachons à multiplier les mauvais choix et les tirs manqués alors qu’Ohnheim continue – et à juste titre – d’y croire. Sophie tente de montrer la voie en attaque mais sera finalement sanctionnée de 5 fautes. Une petite parenthèse pour notifier qu’il est dommage que le corps arbitral s’attache continuellement à compenser les différences de niveau en Coupe Crédit Mutuel. Mais nous ne nous étendrons pas sur le sujet tant il est évident que même s’ils ne nous ont pas aidées les hommes en gris ne peuvent pas être rendus responsables d’une telle débandade. Tout juste me permettrais-je de dénoncer la femme en gris qui non contente d’avoir sifflé une faute technique imaginaire à Steph s’est également fendu de propos intolérables de la part d’un officiel, paroles qui dans nos bouches nous auraient valu une belle commission de discipline. Bref nous refermons ici la parenthèse.

Si grâce à l’individuelle tout terrain nous nous rapprochons à 4 points des « noires », nous ne passerons jamais devant au score et leurs 2 trois points à 1 minute du terme finiront par nous achever : 67-76 au gong finale.

Il est évident que nous ne méritions pas de gagner après un tel match et nous sommes désolées d’avoir offert un spectacle pareil à nos supporters. Cette défaite ternit quelque peu une belle saison en championnat et coupe de France qu’il aurait été sympa de couronner avec une finale contre la SIG…

Quoiqu’il en soit et pour finir – quand-même – sur une note positive puisque finalement personne n’est mort : merci à tous de votre indéfectible soutien tout au long de la saison, vive les vacances et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

Commentaires

1. Le mardi 17 mai 2011 à 18:06, par Alex

Je suis également très déçu de vous voire terminer sur une mauvaise note, et pourtant la partition fut longue et bien joue jusqu'à un certain 15 mai ou tout c'est emballe pour finir dans une cacophonie indescriptible Bises à vous toutes et la prochaine saison tout de même


2. Le mercredi 18 mai 2011 à 09:50, par JEANK

Je suis toujours à la recherche d'infos , de scores , d'articles pendant mes voyages à travers le monde ! et malgré la mauvaise nouvelle de ce matin , qui prouve une fois de plus , qu' en sport ou en affaire.... si on ne respecte pas l'adversaire , si on est trop sûr de sa supériorité , .... on perd ! un jour ou l'autre . oui je disais malgré la mauvaise nouvelle , quel bel article tu as fais Jo ! , plein de vérités , de bon sens ! c'est ça aussi, FUFU



Ajouter un commentaire

username