Nos Abeilles ne vont très bien en ce moment, vous l'aurez tous remarqué à la vue des résultats en-deça des prévisions de début de saison. Quand les petits éléments négatifs - baisse de forme momentanée, intégration des nouvelles joueuses dans les schémas tactiques, changements de tactique pour compenser les absences et les forces des joueuses parties, manque de réussite, de chance, relations joueuses-dirigeants etc. - s'enchainent et se liguent contre les pronostics et contre l'ordre et la hiérarchie présupposés, plus rien ne va : les défaites s'enchainent, le moral dans les chaussettes, les esprits s'échauffent, les supporters déçus. La vérité du classement est terrible, soit on fait bloc, soit on plonge durablement.
Les joueuses ont longuement discuté entre elles, avec leurs entraineurs et dirigeants. La motivation reste intacte, les Abeilles sont gonflées à bloc pour affronter les prochaines échéances, il reste à jouer la solidarité autour du groupe et les accompagner vers la victoire aussi espérée que nécessaire. Amis supporters, nous avons un rôle important à jouer, c'est pas le moment de tourner le dos pour éviter la tempête en laissant notre équipe se perdre. Les Gardiens de la Ruche seront là pour pousser les filles vers le haut, pour enrayer cette spirale infernale et pour retrouver les vertus d'unité et d'union, cette force et cette envie de se surpasser, de refaire souffler l'esprit Paquito dans notre petit chaudron.
Pour que la fête Seventies soit complète et puisse se prolonger jusqu'au dimanche soir, n'oubliez pas de venir encourager les Bargeottes qui entament une folle série de 5 matches contre les 5 premiers. Tous les participants à la soirée "Années 70" pourront assister gratuitement à la rencontre de dimanche SF1-Centre Fédéral (16h).
Notre locomotive masculine ne joue pas ce WE mais l'analyse ci-dessus est sensiblement la même et le soutien à leur apporter est également essentiel

Commentaires

1. Le vendredi 30 octobre 2009 à 18:01, par sandrine et eric

Allez les abeilles nous sommes de tout coeur avec vous. Vous nous avez fait tellement rêver je sais que vous allez remonter la pente.Nous serons toujours là pour vous supporter quoi qu'il arrive VIVE LE CHAUDRON.Sandrine


2. Le vendredi 30 octobre 2009 à 20:17, par annette F

C'est ça, ... un dard gorgé de Paquito (merci Marco). Un coup de Caro par ci, un coup d'Elo par là, du beau Toulouse, allez les filles vous savez vous surpasser !


3. Le samedi 31 octobre 2009 à 08:15, par mayie

Partie pour un grand bol d'air et de soleil, je ne pourrai être des votre ce week end mais serai présente par la pensée. Je ne désespère pas, soyez unies et confiantes, la réussite vous gagnera à nouveau j'en suis persuadée . . .
Avis à ceux ou celles qui pourront me transmettre les résultats en direct live depuis le chaudron pour que je puisse partager ce duel avec vous ! Bonne chance à vous et gros bisous ensoleillés.


4. Le samedi 31 octobre 2009 à 13:03, par Christiane et jo

Rassurez-vous la ruche ne sera pas vide ce dimanche, nous serons tous là pour vous supporter même dans les moments les plus difficiles ...Gros bisous à toute l'équipe et à demain ......


5. Le samedi 31 octobre 2009 à 14:01, par JR de Fufuland

Les abeilles ont bien travaillé aux entraînements, mais l'entraînement n'est qu'un aspect des choses,la vérité vient tj des matchs. Oui,l'équipe a envie de se ressaisir et vite.J'attends une belle production avec davantage de régularité et encore plus de solidarité.ENSEMBLE avec les abeilles dimanche,mais aussi avec les bargeottes tout à l'heure.ALLEZ FUFU


6. Le samedi 31 octobre 2009 à 16:08, par Johanne

Merci à tous. Vos commentaires (et ton article Marco) nous vont droit au coeur. Nous allons tout faire pour relever la tête afin que vous les supporters, Gardiens de la ruche et dirigeants soyez à nouveau fiers de nous. Merci de continuer à nous soutenir dans les moments difficiles, quand le doute s'installe et les mains deviennent fébriles. Cette année est une autre année, l’équipe a changé, il faut reconstruire mais la motivation et l’esprit de Fufu restent intacts. A nous de vous le démontrer afin de pouvoir à nouveau vous regarder dans les yeux quand la sirène retentit et que, quelle que soit la sentence, vous êtes là à nous applaudir.



Ajouter un commentaire

username