Premier match à domicile pour nos Abeilles ce samedi.
Après une première marche ratée, le retour au chaudron est attendu avec impatience, supporters de tous les pays du Land de Fufu unissez-vous...

Avant le match : présentation de l'équipe à nos partenaires lors d'une petite réception
Pendant le match : panier - encouragements - coup de sifflet - panier - musique - paniers - faute - encouragements - panier - petite discussion inamicale avec les arbitres - panier - encouragements - musique - bière(ou café ou autre boisson) - paniers - faute - encouragements - panier + lancer-francs - youpi - bravos - zi end -
Après le match : nous n'organisons pas de repas à la salle pour ce premier match, nous soutiendrons nos amis sportifs footballeurs, qui nous accueillent dans le cadre du Messti-Marché aux puces 2009. Le menu proposé est Rosbif - salade de PdT ou frites, n'hésitez pas à vous inscrire comme à l'accoutumée via les commentaires.

Lors de cette première rencontre, nous lançons la première opération fair-play de la saison "Touche pas à mon arbitre". Tout irrespect, impertinence, invective, algarade ou autre parole semi-douteuse sera sanctionnée d'une amende financière de 2 € qui remplira la caisse de notre club de supporter. Nous espérons bien entendu que notre nouveau club de supporters reparte sans le sous samedi soir et tous les soirs et tous les après-midi de match à la salle.
Cette -petite- sanction est bien entendu symbolique, l'objectif affiché est le respect des décisions arbitrales, décisions pas toujours simples à prendre, toujours dans l'immédiateté, une décision quasi-irrévocable, dans l'instant, tout à coup (de sifflet). Vus le nombre de coups de sifflet, vu le nombre de décisions prises en 40 minutes, il est quasi impossible et quasi inhumain de ne pas se tromper l'une ou l'autre fois. Plusieurs sports collectifs ont trouvé des semi-parades telle la vidéo, la règle de l'avantage avec retour possible à la faute, mais le basket ne propose malheureusement pas (encore?) cet outil aux arbitres. Il ne reste donc plus à nos amis floqués à l'égide de La Poste et de But que leur qualité d'appréciation, leur vitesse de réaction, leur expérience, la justesse du jugement, leur forme physique, la mise en application de leur principe d'équité, leur capacité d'abstraction des facteurs extérieurs (d'où le partenariat avec La Poste :-) ), tous ces facteurs humains qui font aussi la beauté du jeu. Respecter l'arbitre, c'est respecter les règle de jeu, c'est respecter le jeu lui même, c'est aussi respecter les arbitres qui officient pour le compte de notre club. Un article entier leur sera consacré prochainement mais le plus bel hommage (et fierté?) serait qu'il puisse arbitrer pour un club qui respecte leur fonction et leur dévouement, à travers le respect de leurs homologues.
Comprenez aussi la frustration d'un arbitre, souvent passionné de basket, qui n'a pas le droit de marquer un seul panier, même pas le droit de shooter une seule fois pendant toute la rencontre (d'où le partenariat avec BUT :-) ), c'est bien normal et bien légitime qu'il siffle 2 ou 3 marcher et qu'il refuse de temps à autre un panier...

Arriver à accepter une décision discutable, c'est ça l'objectif.

(message à tous les arbitres qui nous lisent : vous n'êtes pas tous obligés de participer très activement à notre opération "devenir un supporter zen" en déclenchant plusieurs tests de zenitude par des décisions discutables et contraires à la volonté divine du public local :o) ).

L'interlocuteur de l'arbitre peut être l'entraineur, le capitaine voire un dirigeant, mais en aucun cas le spectateur passionné et partisan (surtout s'il est partisan payer). UNE remarque ou UNE discussion amicale pendant une pause entre 2 acteurs officiels et responsables relève du déroulement normal d'un match, et c'est surtout plus estimable et plus digne en cas d'incompréhension ou de divergence dans la lecture de l'une ou l'autre phase de jeu que de transformer la tribune des spectateurs en jury de concours avicole
Pas facile, facile, facile de respecter ces consignes, (surtout pour les anciens footballeurs, où la critique arbitrale est sport national ;-) ) mais interpeller un arbitre, règlementairement privé de droit de réponse -autre qu'un coup de sifflet partisan...- n'est pas très "classieux" comme dirait mon ami Fanfi.
On essaye tous ensemble ?

NB : il n'y aura pas de "direct live" sur le site ce samedi soir, alors bougez vos fesses et venez à la salle ;-)

Commentaires

1. Le mardi 15 septembre 2009 à 13:07, par anne

il a très bien parlé, buvons à sa santé... Allez amis supporters venez nombreux pour ce 1er match dans notre chaudron, l'équipe compte sur vous. PS: caro on attend tjs...


2. Le mercredi 16 septembre 2009 à 04:32, par Arnold

Brillant, mon ami ! Je suis bien entendu ... impatient de voir ce public new-look, chaud à donner le vertige, mais ouvert et vertueux... Je ne serai cependant pas dans les tribunes ce samedi car ... patient encore en convalescence (ce qui ne veut pas dire : Hé, Arnold, va donc à la station service) ;-) Allez Fufu !


3. Le mercredi 16 septembre 2009 à 10:33, par jean kohler

Ok je paye deux euros en avance !!! quand un joueur est mauvais un soir on le dit ! quand un coach fait de mauvais choix on le dit aussi , quand un arbitre est mauvais , ou quand il prend des décisions incohérentes on ne peut doit rien dire ...( on devrait rien dire )mais les discussions coach arbitres devraient être possible .... pas les joueurs - arbitres . En ce qui concerne les spectateurs , les noms d'oiseaux ou injures envers les arbitres sont tout simplement intolérables ,MAIS , manifester son mécontentement reste de mise et fait partit du jeu , là je parle bien sûr des arbitres qui ont de la bouteilles , il est clair que cela ne concerne en rien les jeunes arbitres qui viennent siffler nos gamins , c'est une autre histoire , mais qui ne concerne que le coachs en aucun cas les parents supporters ...il faut les 3 B -pour faire : un Bon match = Bons arbitres + Bons joueurs + Bons supporters . Mais ceci bien sûr n'est que mon avis . Jean


4. Le mercredi 16 septembre 2009 à 13:29, par Arnold

Pour un dirigeant et/ou un entraineur, on pourrait faire plus que 2 euros ? :-D

Pour continuer à ne pas être sérieux, les trois B, je connaissais, mais pas dans cette version... c'était plus épicurien... voyons...

Bouffer, Boire et B... ieeeeen-sûûûûr Basket ! ;-)


5. Le mercredi 16 septembre 2009 à 14:46, par hic

Mouais c bien beau tout ça, mais où est passé la liberté d'expression !!! Je ne parle pas des infures, bien sûr... Je vois mal le public dire "mais oui Mr l'arbitre, c'est super, il n'y avait pas faute !!!"


6. Le mercredi 16 septembre 2009 à 23:09, par jojo

Blague ... Bêtise ... Binouze !!!! allez fufu !!!! A samedi les gens ^^ !!!!


7. Le jeudi 17 septembre 2009 à 14:44, par jean kohler

il parait que les 3 B fonctionnent en Alsacien ...


8. Le jeudi 17 septembre 2009 à 15:59, par ouin

...et en anglais aussi Beer, Ball, Beach (...la plage :-)...)


9. Le jeudi 17 septembre 2009 à 16:23, par Arnaud

Sachant qu'un "B" vient de mourir, que fait-on ??


10. Le jeudi 17 septembre 2009 à 16:45, par Abbé béat

ton B est B ton


11. Le jeudi 17 septembre 2009 à 16:47, par Roger Sieffert

en alsacien, es guet aü :
Beer, Bôlle, Blage (... la beach :-)...)


12. Le jeudi 17 septembre 2009 à 16:59, par jean kohler

c'est pas Roger... usurpateur ! ... Roger sait ce que cela veut dire en alsacien ...il y a d'ailleur un vrai problème avec l'alsacien pour les supporter les formules de politesses sont rares dans le jargon relationnel et sportif .Un arbitre l'année dernière avait menacé un joueur que je ne citerai pas .... d'une faute technique s'il parlait en alsacien sur le terrain... fer deckel noch a mol !!



Ajouter un commentaire

username