Retour sur le match à Arras…

Par johanneG, vendredi 17 décembre 2010 à 17:08 - Féminines 1 et 2

Ouf il y a des victoires qui font sacrément du bien et celle de ce week-end en fait (Arr)assurément partie. Car bien parties pour l’emporter nous ne l’étions pas et c’est à l’Arrasché que nous nous sommes débArrassées de nos coriaces adversaires. Bon trêve de mots faciles et autres embArrassants calembours, venons-en à notre déplacement. Il faut savoir qu’un essaim en transhumance n’est jamais à l’abri de péripéties… et c’est ainsi que nous avons failli partir de Strasbourg sans notre Reine Anne de Fufu, toujours à hésiter entre Voici et Closer à quelques minutes du départ du train.
Heureusement que ses ailes sont agiles car gArraselles qui arrivent en retard (oui bon fallait que je la place…)!! En vrai souveraine notre capitaine a ensuite eu droit à une surveillance rapprochée tout au long du voyage. L’aventure s’est tranquillement poursuivie jusqu’à la gare d’Arras où nous attendaient nos chauffeurs pour nous amener à la salle. Merci à eux.

Parties sans Margaux ni Sarah nous savions que le match était loin d’être joué d’avance d’autant plus que nos jeunes adversaires (entre 16 et 19 ans) nous avaient déjà posé des problèmes à l’aller et qu’elles sont réputées dures à jouer dans leur salle. D’ailleurs celle-ci est tellement grande que, en langue-Michal (qui a des fois une légère tendance à l’exagération), le rond central pourrait contenir le terrain de Fufu. Mais « même pas peur » on débute par une zone-presse qui nous permet de bien démarrer la partie alors que Giri fait son show dans la raquette. Cependant les jeunes pousses d’Arras moissonnent quantité de rebonds offensifs souvent transformés. La mi-temps est atteinte sur le score de 40 à 42.

Changement de défense à la reprise : le passage en individuelle freine nos hôtes puisqu’elles ne marquent que 8 points dans le 3ème ¼ tps… malheureusement nous aussi (48-50). Elles enquillent quelques banderilles dans le 4ème quart qui portent le score en leur faveur à + 9 à 6 minutes de la fin. Mais nous refusons d’abdiquer et remontons doucement : -3 à 3 minutes du gong. La fin est crispante, les temps-morts s’enchaînent, les consignes plus ou moins respectées jusqu’à ce que Steph mette tout le monde d’accord en interceptant la balle de match. Ouf !

Pas le temps de narguer les Arrageois, on sait maintenant que les trains n’attendent pas (cf article Sceaux)… sauf que cette fois c’est lui qui prend son temps. 15 minutes de retard annoncé ! Va-t-on avoir notre correspondance à Marne la vallée ? Comment faire sinon ? Pour contrer le stress Steph, Sophie et Jess se dévouent pour chercher des frites pour nourrir l’équipe. Le cuistot est allé récolter les pommes-de-terre… les filles arrivent à bout de souffle en même temps que le train. Steph, une coutumière du fait (cf Sceaux toujours) est-elle accro à l’adrénaline ou ne court-elle pas assez pendant les matches ?? Hypothèses à vérifier contre Aubervilliers, notre prochain déplacement en train…
La suite du voyage est plus reposante : tarot, lecture, eau pour les filles ; article des DNA, Puissance 4 et bière pour les coachs. La correspondance est tranquillement assurée au pays de Mickey, on a vérifié Anne nous suit, et le train a une nouvelle fois du retard… L’arrivée à Strasbourg marque également le moment de quitter Petra qui repart vers sa Tchèque natale. Merci à toi Petra, tu vas nous manquer aussi bien sur qu’à côté du terrain ! Bonne continuation et reviens nous voir rapidement !!

Commentaires

1. Le vendredi 17 décembre 2010 à 17:54, par ALEX

Tu es adorable JO. et merci pour ce petit reportage et bravo pour votre victoire. A trés bientôt en Alsace encore pour cette année. Bisous à toute l'équipe.


2. Le vendredi 17 décembre 2010 à 17:54, par ALEX

Tu es adorable JO. et merci pour ce petit reportage et bravo pour votre victoire. A trés bientôt en Alsace encore pour cette année. Bisous à toute l'équipe.



Ajouter un commentaire

username