"Petit village, grand club !"

Par Marco, samedi 8 décembre 2007 à 02:58 - Actualités du club


Les demoiselles de Fufu sont en tête de leur poule en Nationale 2. Ambiance au sein de ce club exemplaire.

Les filles de Furdenheim ont retrouvé leur salle après un mois d'absence. Sur les trois rencontres disputées, consécutivement, à l'extérieur, seules les 2 dernières se sont soldées par des victoires, mais quelles victoires !
Villeneuve d'Asq et Chenôve, deux équipes du haut du classement, se sont tour à tour inclinées face à l'envie et le talent des Alsaciennes. Restait à confirmer, à domicile, face à Charnay-Macon, un autre cador qui partage la 3e place au classement avec Furdenheim, juste derrière la SIG. Les locales ont mis du coeur à l'ouvrage pour bâtir la victoire et rester invaincues dans le chaudron vert où toutes les équipes se sont cassées les dents depuis plus d'un an. La dernière défaite à domicile remonte au 30 septembre 2006. Pour ce nouveau chantier, les plans ont été échafaudés avec soin : rénovation des systèmes, défense de béton, blocs défensifs, surtout pas de briques, ajustement de la finition sous le cercle et de la volonté à la pelle pour rendre les adversaires « marteau ».
Le public a lui aussi apporté sa pierre à l'édifice en faisant crépiter la petite salle au rythme des chants, des olas et de la « boite à meuh » de Renele. Cependant, tout n'a pas été si simple.

Pour la 1ere fois en tête.
Les premiers instants de la rencontre sont un peu difficiles, mais Furdenheim accélère et prend rapidement ses distances pour mener de 12 points à la fin du premier round. Le deuxième acte est l'antithèse du premier. Macon domine les débats, trouve les ouvertures et inflige une punition aux hôtes, l'écart se réduit, s'annule puis s'inverse (35-40 à la mi-temps). Troisième acte équilibré avant qu'une vague verte ne vienne terrasser les visiteuses dans le dernier quart-temps. Collectif et adresse retrouvés, les filles déroulent leurs combinaisons, le public porte les « Abeilles » qui s'envolent vers un méritoire succès (68-58). Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le leader de la poule est tombé sur un os à Wasquehal et rentre bredouille. Conséquence directe, Furdenheim compte le même nombre de victoires qu'Aubervilliers et la SIG mais comme les protégées de l'entraineur Michal Novak ont battu leurs deux compagnons de route, elles occupent pour la première fois de leur histoire la première place en Nationale 2 ! Malgré l'enthousiasme effréné que suscite ce nouveau statut, tout le monde a conscience de la précarité de cette situation. Samedi prochain (8/12), l'équipe de la capitaine Mandery se déplace à Nancy pour clore le cycle des matches allers avant de recevoir Aubervilliers (15/12) pour conclure l'année 2007 sur cet ultime choc au sommet. « Solide à Nancy, se surpasser face à Aubervilliers devant notre public pour passer Noël au chaud et ramener la 1ère place sous le sapin » espère Jean-René Munch, président de la section Nationale.

Réveillon dans le chaudron.
La mini-trêve hivernale sera, quoiqu'il arrive, de courte durée pour cause de réveillon. Depuis désormais 5 années, le comité et les joueuses proposent d'entamer la nouvelle année dans la joie, dans la bonne humeur et dans ... la salle de basket. L'espace d'une soirée, le chaudron se transforme en salle des fêtes avec tenue de gala, strass et paillettes. Les basketteuses troquent maillots et ballons contre jupette et assiette pour une activité inédite à ce niveau de compétition, une exception de plus pour ces artisans du haut-niveau.
Renseignements et réservation pour la soirée du réveillon chez Agnès Herrmann (Tél: 03 88 69 95 06). ''

Édition du Ven 7 déc. 2007

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.


Ajouter un commentaire

username