Presse/DNA : "Un rayon de soleil"

Par Marco, lundi 14 décembre 2009 à 12:28 - Actualités du club

Basket-ball - Alsace Nationale 2 féminine

Un rayon de soleil

FURDENHEIM - SANNOIS-SAINT-GRATIEN 60-55. - Première rencontre du cycle retour pour Furdenheim. La partie débute sur un train de sénateur, les 5 premières tentatives sont toutes ratées. Geiger trouve l'ouverture derrière la ligne de bonification, en même temps que Rajecka trouve la sortie. L'intérieure locale se reblesse après 1'30 de jeu et doit prématurément et définitivement quitter ses partenaires. Sannois provoque la défense et obtient réparation par Dubourg et Astier. Paugam enchaine avec un missile et met son équipe sur orbite (5-8, 5e'). Dominées à l'intérieur et dans les airs par les géantes Astier et Marcinkowski, les Abeilles activent leurs ailes, Moutier et Ratzel trouvent l'équilibre (10-10 puis 17-12, 10e'). Ratzel profite des gains défensifs de Sophie Sauer pour scorer (23-14, 12e'). Mais Furdenheim commet beaucoup de fautes et offre des lancers systématiques après seulement 3'de jeu. Les Alsaciennes traversent une zone de fortes turbulences. Cette période blanche se traduit par 7 tirs ratés consécutivement et un adversaire qui revient sur les talons (25-24, 28e').
Moutier tente de percer les nuages en contre (27-24), mais l'orage sannois continue à s'abattre (29-31) au moment où le buzzer gronde dans le chaudron. L'analyse intermédiaire du coach Akpinar est vite faite, seul le trio Moutier-Ratzel-Geiger a trouvé le chemin des filets, les intérieures sont restées muettes. En face un collectif de huit filles a alimenté la marque et pris le dessus.
La tendance se confirme au retour des vestiaires, les banlieusardes prennent le large (29-37, 24e'). Moutier et Geiger convertissent tous leurs lancers, l'anticyclone se rapproche. Geiger, encore elle, part en contre, la capitaine Riegel se jette sur les balles. Caroline Sauer donne un nom au jeu intérieur alsacien et milite pour le retour de la parité (37-37, 27e')
La lumière est revenue dans le chaudron. Geiger est branchée sur du 380 volts, Riegel chipe 2 ballons dans les mains de la géante Marcinkowski (41-37). Sannois revient avec Froton, 43-43 à 30 secondes de la fin du 3e acte. Stiegler prend les choses en main, dégaine à longue distance puis intercepte opportunément la balle qu'elle convertit sur le gong, 48-43.
A l'entame de la période décisive, Furdenheim est victime d'absences au rebond défensif (50-50, 34e', puis 54-50, 36e'). Geiger confirme une habilité collective exceptionnelle aux lancers-francs (14 sur 14 !). Il reste 1'13 à jouer (58-55). Une défense de fer permet de récupérer le cuir, Vanhoutreve garde la balle au chaud avant que Moutier ne décroche les dernières étoiles sur la ligne de réparation. Cette deuxième victoire consécutive offre un nouveau rayon de soleil aux Abeilles.

Édition du Lun 14 déc. 2009

Commentaires

1. Le lundi 14 décembre 2009 à 14:38, par sophie s

j'aime!!


2. Le lundi 14 décembre 2009 à 14:38, par sophie s

j'aime!!


3. Le lundi 14 décembre 2009 à 15:35, par ALEX

Bravo les filles, c'est bien le début de la remonter, afin de retrouver votre place qui est la vôtre, à savoir je pense et je ne suis pas un pro " la 6 place" bonne continuation et je vous donne rendez-vous à dimanche pour venir soutenir vos soeurs les "Bargeottes".......


4. Le lundi 14 décembre 2009 à 15:57, par anne

je dirai même plus j'adooooooooore!! On sera présente je pense, mais avant cela, déplacement à villeneuve... qui viendra nous soutenir??


5. Le lundi 14 décembre 2009 à 16:53, par ALEX

je serai avec vous par le coeur


6. Le lundi 14 décembre 2009 à 18:24, par Karen

1,2,3....6 Geiger!!! Je peux avoir un autographe??? :-)


7. Le lundi 14 décembre 2009 à 19:06, par kiki

le match était très prenant. Vous nous avez transporté jusqu'au dernier moment. Bravo à vous toutes. Seul bémol, à nous supporters pour un comportement inadapté. Les critiques aux arbitres, le choix du recrutement peu judicieux. J'ai entendu au deux premiers quarts temps un manque d'indulgence total. STOP !!! Nous sommes là pour les supporter et pas pour les critiquer. Allez, un second souffle arrive, à nous d'être à la hauteur de ses filles qui ont besoin de nous !!! A l'année prochaine.


8. Le lundi 14 décembre 2009 à 21:42, par marcO

je rejoins la remarque de Kiki (c'est le kiki de tous les kikis ?:-)) pour dénoncer une nouvelle fois les excès de certains simili-supporters qui causent beaucoup de tort à notre club, notamment à l'image que nous donnons à l'extérieur et qui ne reflète malheureusement pas l'esprit de la plupart d'entre nous.

"Il suffit de 2 ou 3 excités" disait une chanson populaire... Notre public est de plus en plus présent, nos spectateurs se transforment peu à peu en vrais supporters, merci aux Gardiens de la Ruche pour cette réelle plus-value que vous nous ramenez, ce nouveau souffle chaud qui vient des tribunes. Tous ces efforts peuvent être anéantis d'un seul coup d'un seul par quelques "membres de jury avicole" pour reprendre une expression imagée d'un article précédent. Messieurs les pseudo-supporters, vos propos déplacés ne sont pas les bienvenus, vous prétendez influer sur la rencontre en stigmatisant (ça veut dire blamer quelqu'un en public et en français) les arbitres en pensant qu'ils changeront leur fusil d'épaule en les insultant alors qu'il n'y a pas plus valorisant que de se faire traiter de con par un imbécile. Il faudrait juste que notre club s'excuse publiquement devant ces hommes qui ne font qu'appliquer les lois du jeu.Si par hasard les 2 arbitres de samedi passent par ici,recevez ce message d'excuses publiques.
Pour éviter que de tels agissements se reproduisent, on va essayer de programmer parallèlement un match de foot lors du prochain match à domicile, et si vous voulez on ira même vous livrer la tartiflette à domicile, juste pour qu'une belle victoire ne soit pas ternie par des attitudes contraires aux règles les plus rudimentaires de respect et de fair-play


9. Le mardi 15 décembre 2009 à 16:09, par claude sauer

Je voudrais revenir sur le match qui a montré les deux visages de nos abeilles . Une première partie où notre équipe à subit le match sans donner l'impression de vouloir ou pouvoir prendre le jeu à son compte . Puis à partir de milieu du 3 quart temps , la révolte de nos abeilles qui se sont mises à défendre et à jouer comme ont aiment les voir et comme elles savent le faire . Elles ont du simplement l'oublier. Toutes les filles savent jouer au basket avec parfois plus ou moins de réussite selon les matchs.Chaque fille à un moment donné a apporter sa quote-part. En ce qui concerne les excès de certains , si je condamne les insultes et les attaques directes des officiels , il ne faut pas non plus tomber dans l'angélisme du tout le monde il est beau et gentil . On n'empêchera jamais le public de gronder quand les décisions paraissent incompréhensibles ou déséquilibrés . Et ne me dites pas que dans d'autres lieux cela n'est pas pareille.Personnellement je vis chaque match intensément , d'autant plus que mes filles sont sur le terrain. Alors s'il faut rester lisse et sans réaction je reste supporter , mais je préfére rester chez moi.


10. Le mercredi 16 décembre 2009 à 22:54, par Arnold

On n'empêchera certainement pas un public de manifester. Évident. Dommage, inutile de le souligner, mais évident : de quel droit ?

Mais on peut essayer de transmettre des valeurs, quand on est responsable dans un club.

C'est au moins la deuxième tentative de MarcO pour transmettre un message. Et deux fois, un impulsif râle dans la foulée et revendique deux droits :

  • celui de se comporter comme il veut, soit, ça ne mérite pas d'être écrit tellement c'est vrai et limité à la fois,
  • celui de court-circuiter le message éducatif et le tuer dans l'œuf en polémiquant, et ça, c'est mépriser l'investissement du cadre bienveillant. Je le regrette, car ça peut le dégoûter en plus de réduire la portée de ses paroles.

Bienveillance, respect, valeurs, moi j'adhère, et sans vivre dans un monde angélique.
Et je préfère prôner la gentillesse dans un monde où elle n'est pas seule, c'est un choix.

On n'empêchera certainement pas un public de manifester, c'est vrai. Mais on peut s'empêcher soi-même de déraper... Et celui qui n'y arrive pas, il peut rester chez lui, c'est effectivement aussi un droit.


11. Le jeudi 17 décembre 2009 à 10:40, par Johanne rajoute son grain de sel

Merci Kiki, Marco et Arnold! Sans vouloir vous manquer de respect vos commentaires devraient grammaticalement être classés dans le registre des truismes : vous exprimez des vérités tellement évidentes qu'elles ne mériteraient même pas d'être formulées. Et pourtant cette redondance semble nécessaire tant il est vrai que les scènes se répètent inlassablement à chaque match… le paroxysme a été atteint (du moins je l’espère !!) avec l’exclusion d’un pseudo-supporter ce week-end. Sur le terrain j’ai eu honte. Honte de donner une telle image de Fufu aux joueuses de Saint-Gratien, à mes amis, à mes parents. Leurs valeurs – et les miennes – ne collent pas avec cette ambiance avinée. Insulter l’arbitre ne nous aide pas. Quel individu a si peu de fierté qu’il pourrait changer d’avis en se faisant traiter de mille noms ? On a besoin de vous, de vos chants, applaudissements et autres encouragements… c’est ça qui fait voler les Abeilles ! Et désolée si mon indulgence est inversement proportionnelle à l'acrimonie de certains de nos « supporters »…


12. Le jeudi 17 décembre 2009 à 14:21, par anne

Que dire de plus, j'approuve totalement ce dernier commentaire et je crois avoir découvert, mieux vaut tard que jamais, une nouvelle rédactrice au sein de nos abeilles. Dans tous les cas plus de match à Fufu cette année pour les abeilles mais de beaux matchs en perspectives ce dimanche pour les bargeottes et les batisseurs, alors est ce que ces messages porteront ces fruits??? à voir...



Ajouter un commentaire

username