Basket-ball - NF2 : Villeneuve - Furdenheim

Furdenheim refroidi

VILLENEUVE D'ASCQ - FURDENHEIM 83-71. - Le Nord ne réussit décidément pas aux Alsaciennes. Il était prévu que le match soit dur, physique et engagé et ce fut le cas. Furdenheim, privé de Rajecka, prend le meilleur départ sous l'impulsion de Riegel (4-7). Sinacouty marque à cinq reprises et ramène son équipe (11-10). S'en suit un chassé croisé avec Bianakana et Zakova dans les premiers rôles. Villeneuve augmente la pression défensive et crée un petit écart avant le terme du premier acte (22-18). La physionomie ne changera pas, les ailières de Furdenheim sont muselées et n'ont pas leur rendement habituel.
Du coup, les Abeilles activent le plan B avec Sophie Sauer sous le cercle. Bally révise ses gammes (7 pts dans ce quart) ; du côté alsacien, Vanhoutreve et Geiger tirent leur épingle du jeu et marquent alternativement, de loin puis de près, mais l'écart se creuse dangereusement, 43-35 à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, le message de l'entraîneur Atakan Akpinar semble bien passé. Les Abeilles répondent enfin au défi physique, une meilleure présence en défense permet de grappiller plusieurs bon ballons. Un jeu plus fluide donne des solutions, de bonnes fixations préparent des tirs plus ouverts.
Caroline Sauer, puis Geiger et Zakova, redonnent des couleurs aux visages alsaciens. Le troisième acte finit sur une note d'espoir, le score se resserre 62-58. Ce bel élan est tué dans l'oeuf, Villeneuve reprend le match en main avec Malonga et Tradre très présentes. Les Abeilles s'emmêlent les pinceaux et ne convertissent même plus des situations à priori faciles. S'y rajoutent des pertes de balle bien exploitées par les Nordistes, le match est joué à trois minutes du terme quand le tableau affiche un écart de 15 unités.
La capitaine Riegel est à l'origine d'un ultime baroud d'honneur qui permet de préserver le panier-average (+16 et -14). Il faut savoir se contenter de peu en ces temps difficiles.

Édition du Lun 21 déc. 2009

Basket-ball - NF3 : Furdenheim - Besançon

Sur un air de fête

FURDENHEIM II - BESANÇON 71-42. - Furdenheim accueille Besançon, le dernier de la classe. Les Bas-Rhinoises confirment les pronostics et prennent d'entrée de jeu les choses en main. Besançon résiste un court instant (6-2, 3e'), puis tombe sous les assauts répétés des Vertes.
Clausse et Charlene Fritschmann font parler la poudre, l'écart atteint rapidement les 10 unités. Christophe Ridé fait tourner l'effectif, sept filles ont déjà marqué à l'issue du 1er quart (21-8), ce qui augure une après-midi tranquille dans l'Ackerland. A 28-12, coach Ridé se permet de changer les cinq joueuses en même temps tout en conservant la dynamique créée précédemment.
L'écart s'envole, les Bisontines ont du souci à se faire (32-12, 15e'). Beck fait parler sa vitesse en contre et aligne les paniers comme à l'échauffement. Besançon ne marque plus que sur lancers avec une faible réussite en prime (10 sur 29 au total) : 38-15 à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, l'entraineur Gruenengaye donne de la voix et replace en permanence ses joueuses. Ces encouragements continus portent leur fruits, les ballons sont de plus en plus disputés. Roux-Gatout enchaîne les réussites (9 points consécutifs), Faye et Guinand suivent, l'écart se stabilise (47-21, 26e'). Julie Stouvenin et Margaux Clausse remettent un coup d'accélérateur pour maintenir le cap dans ce quart le plus disputé (17-15), la quiétude des Bargeottes étant juste entamée par la sortie de Grimm sur blessure.
Charlene Fritschmann anime le dernier round, la barre symbolique des 30 points est franchie à 8' du terme (61-31) sur un tir bonifié de Stiegler. Le reste n'est plus que littérature, les Bargeottes finissent l'année sur un air de fête.

Édition du Lun 21 déc. 2009

Commentaires

1. Le lundi 21 décembre 2009 à 12:29, par margoxe

"le reste n'est plus que littérature" merci marco pour cet entremet liant sport et culture littéraire ...aaaaaah



Ajouter un commentaire

username