La coupe est pleine

Par JD, lundi 4 février 2008 à 19:00 - Masculins 1 et 2

Match de coupe ce we pour l'équipe 1 masculin. Un bon match d'entraînement contre schaeffersheim samedi avec une victoire 107 à 87 ( - 15 au départ ). Grosse défense! Beaucoup d'adresse et pas mal de plaisir. Changement de décors dimanche avec Erstein qui évolue à domicile et qui démarre avec 5 points d'avance ( 1 niveau d'écart ). On rattrape vite cet écart et on passe devant grâce à nos intérieurs ( Arnaud et surtout Lolo ) qui mènent la vie dure aux adversaires ( 19-15 pour nous à la fin du premier quart-temps ). Ouin n'est pas là et JB non plus, mais on note le retour de Pascal. Ensuite commence le show des 2 hommes en gris. Ce n'est pas mon habitude de me décharger sur le corps arbitral, mais comme la dit Pavol : you play 5 against 7. Impossible de trouver la motivation, tellement c'était incompréhensible. Quand on recule de 5 mètres sur une "poussette" sans qu'un arbitre bronche et qu'en face vous vous prenez des fautes d'un ridicule sans nom. Que vous prenez une antisportive en cherchant le ballon alors que vous n'avez même pas de faute lorque vous vous faîtes proprement balancer dans la table de marque. Juste démotivant. Impossible de trouver l'énergie de se battre quand on a l'impression que cela ne sert à rien et que toute façon les dés sont jetés. Erstein n'a pas démérité avec 15 paniers à 3 points mais tout était décidé bien avant. Etait ce la présence dans l'équipe d'un membre du comité? Dans tous les cas, cette même personne s'est permis des insultes intolérables en fin de rencontre et même des menaces, disant qu'on règlerait ça lorqu'il reviendrait avec le sifflet. Bravo belle mentalité, si on commence à régler des comptes avec le sifflet, on comprend mieux certaines abbérations. Encore une fois je ne jette pas l'opprobe sur les arbitres, dont on a tellement besoin, et qui font pour la plupart un super boulot dans des conditions pas toujours facile ( je parle d'expérience )... mais là c'est trop. Concernant les insultes et les menaces, un courrier est parti au comité. On verra bien. Pour finir Djam est parti à la mi-temps à cause d'un différent avec le coach. On verra bien comment sera constituée l'équipe pour la semaine à venir, mais dans tous les cas on ira à VDN avec la rage de vaincre.

Commentaires

1. Le lundi 4 février 2008 à 20:31, par arnaud

tu l'a dit, avec LA RAGE DE VAINCRE !!!


2. Le lundi 4 février 2008 à 22:46, par Sylvia

Maintenant il faut rebondir les gars et vous en êtes capable.... petit rappel un certain match contre les 1er (WEITBRUCH). Il faut oublier le passé et regarder en avant. Courage.


3. Le mardi 5 février 2008 à 14:15, par stouvy M/B

désolant et je me freine dans mes propos, je suis moi aussi resté sans voix,ce qui n'est pas tout à fait dans mes habitudes,provoqué également par un éloignement du terrain à domicile les messieurs en gris auraient brulés sur place,non ,je suis calme,tant on a pu constaté le désastre... à méditer,ces deux là restent en photos,on attend vivement leur venue dans nos murs..... à suivre.


4. Le mercredi 6 février 2008 à 10:44, par FANTOMAS

Encore un depart de joueur !!!! Ca commence à faire bcp.. Il doit certainement y avoir un problème de communication entre les joueurs et l'entraineur !?!


5. Le mercredi 6 février 2008 à 13:20, par JD

Je voudrais d'abord tempérer les propos de notre François préféré au sang chaud.. oui c'était une abbération l'arbitrage, clairement mais ils reviendront dans nos murs c'est sûr et je souhaite qu'ils soient accueillis normalement malgré tout. Pour moi ce sera juste de l'indifférence.

Concernant Fantomas ( c'est toujours courageux d'agir masqué ), il y a effectivement un problème de communication entre certains joueurs et le coach. Commençons par le commencement. Aucun message, ni au coach, ni à moi ( président, ancien coach, pourtant là quand certains avaient besoin de moi.. ) pour dire on arrête, on a un problème, on veut en parler... Djam dimanche est parti à la mi-temps, pavol lui à demander d'attendre pour en parler, attendait éventuellement un message, rien. C'est à qui de communiquer? Il faudrait peut-être demander un rdv à des joueurs? Ils ont fait des choix, sans en parler à personne, et bien très bien, acte, mais on ne va pas courir derrière eux. J'ai probablement fait trop de concessions pendant mes années de coaching, Pavol a un regard extérieur, il assume ses choix, les règles valent pour tout le monde. Un problème de communication en terme de vision du basket, surement aussi. Je crois que certains ne voient pas le basket comme lui en mettant en avant les valeurs individuelles avant tout. Il nous a parlé, il a essayé de modifier des choses pour améliorer l'équipe et les individus, chacun prend ce qu'il veut, certains n'ont pas eu envie d'essayer, très bien.

Peut-être qu'on a perdu quelques individualités, et bien tant pis, peut-être gagnera t'on sur d'autres points et nous retrouverons des valeurs un peu perdues en chemin.

Alors communiquons : qui entraîne, qui coach, qui fait partie d'une commission, lave les maillots de l'équipe, range les ballons après l'entraînement, s'occupe d'une tâche quelconque pour le club, participe aux repas organisé par leur équipe, aux fêtes du club, à la fête du village, vient encourager des équipes de jeunes ou d'autres équipe du club, participe aux actions pour nos jeunes ou tout simplement à la vie du club? Sur 12 points évoqués ci-dessus ( et il y en a bien d'autres et dont certains qui ne demandent pas un investissement démesuré me semble-t-il? )je crois que pour certains joueurs je ne pourrais pas mettre 2 croix. Perso je peux et en rajouter même. Donc est ce que ça me fait chier qu'on perdre des joueurs, c'est toujours dommage. Est ce qu'en tant que Président je vais faire quelque chose pour ceux qui ne répondent à au moins à l'un ou l'autre de ces critères: non. Des joueurs on en trouve toujours, des valeurs pas toujours. Fufu restera un club de bénévoles porté par son fufu-spirit. Ou alors ce sera sans moi.


6. Le jeudi 7 février 2008 à 14:01, par uohcuohc

Hop hop hop que se passe-t-il ? Il ne faut pas t'emballer comme ça JD, pense à ta santé !!! Je partage ton avis sur certains points. Certes, ces 4 Daltons n'étaient pas les bénévoles les plus actifs du club, mais il faut quand même rappeler une chose : on vient dans un club de basket pour jouer au basket !!! Après, la vie du club est une autre chose. Les gens s'investissent s’ils en ont envi et leur intégration ne doit pas dépendre de leur degré d'implication. Furdenheim est un club familial, et si on regarde un peu l'effectif des différentes équipes, on peut constater que la plupart des joueurs sont là depuis des années et ont commencé dans les équipes jeunes du club (moi le premier, merci JEAN K). Donc ils ont cette culture « club ». On ne peut pas comparer l’implication de l’équipe 1 F à celle de l’équipe 1 M, les filles ont des engagements liés à leur « contrat » et touchent une petite rémunération… Alors ok, c’est vrai qu’il y a des gestes tout simples qui auraient pus être fait, comme ranger les ballons, passer la raclette dans les douches, etc… mais faut- il pour autant tout remettre en question ? Le plus petit des Dalton était certainement le plus ouvert au dialogue, et pour le connaitre un peu plus que les autres, c’était de loin le plus motivé au niveau du basket ! Mais voilà, il a craqué pendant un match, s est énervé, et est parti… mais pas comme un voleur, puisqu’il a attendu ses coéquipiers à la fin du match pour espérer une discussion qu’il n’a pas eu… Maintenant de là à dire, ils n’ont appelé personne, pas de sms, rien du tout, alors tant pis, je ne suis pas trop d’accord. Un entraineur peut aussi aller vers ses joueurs pour expliquer ses choix, un coéquipier peut aussi en appeler un autre pour le remotiver… on l’a fait des dizaines de fois pour certains, alors pourquoi on ne l’a pas fait pour eux ? Je trouve que c’est une histoire qui se termine d’une bien triste manière et c’est bien dommage… Ouin


7. Le vendredi 8 février 2008 à 00:17, par JD

Au moins toi tu te préoccupes de ma santé! Oh oui je suis d'accord avec toi on vient dans un club pour jouer d'abord au basket mais si tout le monde ne vient que pour jouer, ça s'appelle du playground et ce n'est plus tout à fait le même sport. Il y a plein de clubs où on ne vient que pour jouer, où la cotisation est le double de chez nous, où personne ne se connaît et où on s'en fout des autres... Bien sûr ne remettons pas tout en question, mais tu voudrais jouer avec des maillots qui puent, arriver dans une salle dégueux sans ballon correct parce comme personne ne les range et ils disparaissent, ne pas jouer pour monter car tu n'as pas d'arbitre, ne pas se battre pour les générations qui arrivent parce que de toute façon il n'y en pas?! Moi pas. Il y a plein de club où il y a de l'argent qui sont entrain de creuver. C'est un choix effectivement. Je n'ai rien contre l'un ou l'autre et quand tu dis qu'on ne fait rien pour eux, je ne peux pas cautionner. Je les ai soutenu, j'ai dialoguer, j'ai souvent fait des choses qui dépassaient le cadre du basket, j'ai passer un bon paquet de sms et de message, j'ai lutté pour faire revenir des gars, pour les remotiver comme tu dis. Mais aujourd'hui ils sont partis, sans un mot. Et bien, soit... et c'est moi qui devrait faire encore un effort. Non sur ce point je ne suis pas d'accord avec toi. Au match tu n'étais pas là, et bien je suis désolé mais Pavol a essayé de parler, il lui a demandé d'attendre pour parler et djam est parti. IL ne faut pas faire de faux procès. Il est resté, certes, mais je n'ai pas l'impression qu'il ait attendu qui que ce soit à la fin du match..et je crois avoir été toujours assez ouvert au dialogue. Pavol lui même m'a demandé si j'avais reçu un message de Djam. Je ne crois pas qu'il faille les faire passer pour des victimes. Ce sont des grands garçons, ils ont fait un choix, s'ils veulent en parler, je pense que la porte est toujours ouverte mais pas à n'importe quelle condition.


8. Le samedi 9 février 2008 à 22:31, par Arnold

C'est dur d'avoir une équipe une qui soit aussi une équipe "fufu".

Chez les filles, on a fait d'assez bonnes pioches dans ce sens ces dernières années, avec un peu plus d'investissement. Chez les gars c'est parfois limite.

Je comprends ton point de vue Ouin, mais Jidé a raison : ce ne sont pas des enfants. Décision prise, elle a due être dure pour eux, comme c'est dur pour nous et pour Pavol de constater qu'on n'arrivait pas à fonctionner avec eux.

Insufflons de l'énergie pour reconstruire, surtout au niveau mental, au niveau spirit. Que chacun des présents balaie devant sa porte et donne tout ce qu'il a de positif. Serrez-vous les coudes et vous aurez un public conquis derrière vous.

Enfin, je ne pense pas qu'il faille fermer la porte si un de ces joueurs pointe à nouveau le bout de ses baskets, mais pas non plus qu'il faille les supplier. Ils sont respectables et donc à considérer en adultes.

Allez les gars, on en a vu d'autres. See you buddies.



Ajouter un commentaire

username