Moins 22 ! (64-86)

Les pessimistes à la JB y verront une progression géométrique et donc une victoire impossible, car après -44 au premier match (n'en parlons plus, c'est oublié), cette réduction de moitié est certes un progrès, mais si le phénomène persiste, une fatalité. Précisons pour les non-initiés, si on fait à chaque fois un différentiel égal à la moitié du précédent, celui-ci ne sera jamais positif !

Les optimistes béats y verront de l'espoir, car :

  • si la progression est arithmétique, on fait match nul la semaine prochaine :-D
  • on a gagné le premier quart-temps
  • je n'ai pas fait de mousse soit un auto-contre sur cette dernière
  • Guigui (16 points) a fait une belle série en deuxième (du bon Guigui ça, tu vois, quand tu fais pas la gueule et que tu viens t'entraîner..., gnek gnek gnek)
  • Robin (Wood) n'a tapé personne
  • Le Cake a fait un début de partie digne de son rang, papi brossard a apprécié
  • Patrick n'a pas encore pété un câble et bouffé le banc alors qu'il collectionne les raclées avec nous

Les réalistes y verront des bémols :

  • on prend deux belles peignées quand-même, on va finir coiffés sur le poteau...
  • même la venue de notre Gourou interplanétaire, notre président et notre communicateur dans la salle n'a pas suffi à nous booster
  • j'ai encore fait de bonnes briquounichounnettes (c'est des petites briques), mais pas top ten mousse, je faiblis...
  • Le Guigui c'est le père Michel qui a perdu son calme à la fin, enchaînant une U2 et une B2 (il ne s'agit pas de pop-rock post 80's frelaté ni de bataille navale avec une grande grande grille, mais bien d'une anti-sportive et d'une technique... le premier qui rira aura une ... Guigui ? Une ... ?

Allez, passons sous silence le reste et nos belles passes à l'adversaire, pour voir plus haut, la victoire se rapproche, et tant mieux parce qu'on avance pas vite...

PS : la trois a fort bien géré son deuxième match : une victoire, facile. J'ironise of course, ils étaient ric-rac mais la grande Doudoune et le flying patissier étaient au four et au moulin et c'est passé. Cédric tu nous donnes de tes nouvelles ? (Il a testé les lambris de près avec son genou... aïe, j'ai mal.)

Commentaires

1. Le lundi 6 octobre 2008 à 15:49, par Vendenheimois

Petit point positif à rajouter : Merci à vous pour l'ambiance de se match qui fut très agréable à jouer, malgré un arbitrage certes assez horrible. Sans un respect mutuel des deux équipes, on aurait pu sortir les gants de boxe sans être siffler ! Bonne route pour la suite de la saison, et à bioentôt chez nous !


2. Le lundi 6 octobre 2008 à 20:54, par poteau le costaud

Quand une progression devient digression, il faut une transgression avec une bonne pression, des possessions et interceptions pour laisser une bonne impression et pour confirmation de votre accession.



Ajouter un commentaire

username