Es esch e Sceaux ... (by Johanne)

Par Marco, mardi 2 novembre 2010 à 23:07 - Féminines 1 et 2

Retour sur le match des SF1 à Sceaux… ou comment devenir la vilaine tâche rouge sur le beau tableau vert de Fufu ce WE… (64-68)

Sceaux n’était assurément pas un obstacle insurmontable ce WE. Mais cavaler après le score (et le train !!), talonner les adversaires, les voir s’enfuir avant de revenir a transformé le jeu initial en course-poursuite… de là à comparer le déplacement à un « sceaux » d’obstacles il n’y a qu’un pas que je me permets à peine de franchir…

Plus concrètement, le voyage dans la banlieue parisienne n’a pas été un long fleuve tranquille. Après un trajet en train assez agréable et une balade un peu moins heureuse dans les entrailles de Paris en RER, on arrive enfin dans la banlieue plutôt cossue de Sceaux. Le temps de trouver la bonne sortie et la bonne salle, il reste à peine 40 minutes pour se changer et s’échauffer. Tout s’enchaîne. Mais les matches se suivent et se ressemblent-ils pour les abeilles ? Déjà défaites à Aulnoyes la semaine dernière après un surprenant trou noir de 3 minutes au 3ème quart-temps qui nous a reléguées à 15 unités, voilà que le scénario se répète à Sceaux: après un 1er quart-temps équilibré (15-15). On s’oublie dans le 2ème quart (23-11 !!!) laissant nos hôtesses prendre 12 points d’avance à la mi-temps.

Trop fébriles en attaque, trop d’erreurs défensives, trop de fautes, manque d’engagement… le constat est amer. Le 5 se reprend après les citrons, le banc encourage, l’écart se réduit à 6 points à la fin du 3ème. Tout est encore possible ! Las, les fautes continuent à pleuvoir (Margaux et Sophie sont éliminées), l’adresse fait défaut. L’écart grandit à nouveau (-13 à 9 minutes de la fin) avant qu’un ultime sursaut de fierté (le Fufuspirit ?) nous amène à nous rebeller. On revient peu à peu : -4, -2, -1 !!! Les coachs enchaînent les temps morts pour gagner la remise en jeu au milieu. Mais trop de déchet dans notre jeu nous empêche de réaliser le hold-up…

C’est rageant mais pas le temps de s’appesantir ! Petite douche rapide (si si on en est capables) avant de monter dans les voitures direction gare de l’Est (merci à nos chauffeurs !). On louvoie dans les bouchons, on fait coucou à Notre-Dame et on arrive 15 minutes avant le départ du train. Ah mais il manque Steph et Margaux ! JR parlemente avec le chef de gare qui ne veut pas attendre pendant qu’elles courent à perdre haleine dans le métro… et sautent dans un wagon à la fermeture des portes… Ouf à Paris le train ne siffle pas 3 fois… Une course-poursuite disais-je…

Bref à nous maintenant de faire courir les adversaires et on espère que vous allez nous aider à essouffler Saint-Amand le prochain WE dans notre chaudron magique. Rendez-vous dimanche 15h30 à Fufu !

Commentaires

1. Le mercredi 3 novembre 2010 à 08:31, par Karen

C'est Johanne-ma-soeur qui a écrit ça??? Vascht!!! :-)


2. Le mercredi 3 novembre 2010 à 21:24, par marcO

@ Karen : bien sûûûûûûûûrrrrrrrrrrrrrr que c'est bien jo-your-sister qui a trop bien prosé. On apprend plein de petites choses sympa dans ce joli article, on ne sait juste pas pourquoi Steph & Margaux ont pris le métro... (j'espère que c'est pas juste pour qu'on parle d'elle :-) , il doit y avoir une histoire à rebond(issement) et des intrigues à répétition à raconter, on attend la suite avec impatience...et on sait pas non plus si le chef de gare à également son anniv' dimanche prochain)


3. Le jeudi 4 novembre 2010 à 09:28, par Jo

Ah ah bien vu Marco, tu as pointé 1 incohérence manifeste. Le Grand Concours Officiel de Fufuland est donc lancé: pourquoi Margaux et Steph sont-elles arrivées à la gare en métro alors que le reste de l'équipe s'est fait déposer en voiture?? Veuillez poster votre réponse sur fufubasket.org avant le 30 novembre 2010 à minuit, l'heure du commentaire faisant foi. Quant au chef de gare le mystère reste entier...



Ajouter un commentaire

username