Bitche - Basket - Bilan (carbone)

Par Marco, mardi 16 février 2010 à 14:03 - Actualités du club

Petit retour en image pour compléter l'excellent article de mon confrère Eric Stuber :-)

Premier résultat, Furdenheim - Bitche : ....... 86 km

Le premier perdant de ce match est l'ami Grenelle et son bilan carbone. Problème supplémentaire pour Grenelle, les parents soutiennent leurs enfants, ne les déposent pas simplement et les récupèrent 2 heures plus tard, mais les accompagnent jusque dans les lointaines contrées lorraines pour ce match inter-régional. Ce sont donc pas moins de six véhicules qui ont parcouru ensemble 1032 km en ce joli dimanche ensoleillé et froid.
Le convoi du six-sept a quitté Furdenheim à 13h36 pour rejoindre le département du cinq-sept, à peine quelques minutes après l'heure prévue pour cause de retard de la voiture n°6 (et de ses occupants). La voiture n°6 était capitale (et présidentielle :-), c'est elle qui emmenait en son coffre le jeu de maillot de l'équipe, ce serait dommage de parcourir une deuxième fois 1032 km pour chercher les maillots oubliés à la maison.

"Un dimanche après-midi à Bitche"... mais pourquoi faire bon sang de bon sang
N'y-a-t-il pas de club de basket plus près que 1032 km ? Si JD prend son sharan, qu'il emmène toute l'équipe et qu'il va jouer à Valencienne, ça ferait moins de kilomètres !
Mais pourquoi donc jouer à Bitche ? La charte d'arbitrage du CBB punit toutes les équipes qui n'ont pas assez d'arbitres et oblige ces clubs à aller jouer à Bitche ? Pour écouter la Bitche qui brâme au clair de lune? pour écouter Franck Alamo dans Bitche ô ma Bitche ? Pour écouter les sanglots longs des violons de l'automne à Omaha Bitche ? Les salles dont les sonneries ne s'arrêtent plus de sonner doivent aller (avec David en Harley) écouter celle qui sonne OFF à Bitche ?

Notre riporter a mené l'enquête pour savoir la vraie raison du pourquoi les poussines ont dû suivre le double-exemple des benjamins partis 2 fois en 15 jours jouer à Bitche. (c'était une fois en championnat et une fois en coupe deux semaines plus tard)

Nous avons interrogés les touristes rencontrés à Bitche et nous savons maintenant pourquoi les gens vont à Bitche:

pour visiter la citadelle (of course!)...


pour se rappeler leurs (très) vieux souvenir quand ils ciraient leurs rangers et astiquaient les famas...


pour visiter un joli "jardin pour la paix" (entouré par des terrains militaires, un peu comme un Gaza elsacien...)


pour passer par un des "plus beaux détours de France" (peux vous dire que c'est un sacré détour...)


pour ramener (en photo :-) ) un pot de fleur typique du coin...


pour s'inscrire au lycée Casimir, le pays joyeux des enfants heureux...


pour boire un café (...offert ! merci aux dirigeants de Bitche) dans le sympathique club-house local...


tout simplement pour s'entrainer au basket parce qu'à Firne il n'y a pas de nouvelle salle...


pour évoluer devant un super Kop de supporters (avec 2 présidents-footballeur SVP !)...


pour regarder toutes dans la même direction...


pour le coach JD qui montre la bonne voie...


pour se mesurer à plus grande que soit...


facile, il suffit de sauter plus haut ;-) ...


pour apprendre à se mesurer à un jeu plus physique...


mais la meilleure des raisons, c'est quand même pour suivre nos choupinettes chéries et les voir progresser de match en match sous la protection et l'éducation du Saint-Coach JiDé (et de l'Ange Caro :-) )

Commentaires

1. Le mardi 16 février 2010 à 22:12, par carocorto

Génial encore bravo !!


2. Le mercredi 17 février 2010 à 13:39, par jd

excellent!!! non c'était un Bitchezutage! Je ne comprenais pas comment je faisais pour semer régulièrement la voiture n°6 (ce n'est pas ma vitesse légendaire en voiture qui était en cause). Ayant récupéré vos enfants dans le sharan,je pensais que vous rêvassiez en pensant à vos prochaines vacances en Bitcherland ou bien que tu montrais valentin à notre présidente pour ne pas lui avoir fait une bitche surprise :-)maintenant je comprends! Et entre nous Casimir, ce n'est pas tous les jours le printemps, en bitcherland...Sun of a Beach


3. Le jeudi 18 février 2010 à 09:12, par ericS

Excellent publi-reportage ! avec de telles photos il ne faudra pas s'étonner si la fréquentation touristique du pays de Bitche augmente cet été ! A toi seul tu peux écrire le prochain guide vert du Michelin !! Je suis sûr que Morschwiller attend avec impatience ton arrivée... Eh, oui, maintenant tu es condamné à accompagner les filles pour chaque déplacement...Même un dimanche matin à 9h... Bon tu as de la chance, il n'y a plus de match le matin ;-)



Ajouter un commentaire

username